Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

Municipaliser la production des repas

Restauration scolaire (6 ans pour la mise en place avant fin du contrat actuel)

Notre proposition est d'étudier la production en circuit court et favoriser la production locale, maraichage départemental, (Bio + raisonnée) + conserverie départementale + coopérative de production, 6 ans pour la mise en place avant fin du contrat actuel.

Fichiers téléversés :

Nous n'avons pas le DCE (Dossier de Consultation des Entreprises), c'est dommage. Nous trouvons quelques informations dans le recueil des actes administratifs p.157 : https://collectif-pour-la-renovation-des-ecoles.fr/wp-files/AA/raa_ndeg_547_cm_et_ca_25-06-2018.pdf

Des extraits de la délibération de juillet 2018 :

*****

La Ville de Marseille reçoit chaque jour, durant les périodes scolaires, dans ses 319 restaurants implantés dans ses écoles primaires, 45 000 convives en moyenne, avec des pointes fréquentes au-delà de 50 000 (34% d’enfants de maternelles, 60% d’enfants d’élémentaires et 6% d’adultes accompagnateurs).

*****

Les missions confiées sont les suivantes :

  • Fabrication, fourniture et livraison des repas de midi dans les restaurants scolaires en liaison froide avec deux livraisons quotidiennes minimum (une livraison et un ajustement des repas), avec fonctionnement en période scolaire et exploitation de la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux (lot A et lot unique) ;
  • Contrôle de la sécurité, de l'hygiène, de la qualité des repas ;
  • Formation du personnel municipal affecté à la restauration scolaire ;
  • Maintenance, renouvellement, travaux de grosses réparations,
  • Travaux d'extension et financement des matériels et locaux dans les satellites et la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux ;
  • Constitution des fichiers de convives, perception du prix des repas auprès des usagers, relance et recouvrement des impayés ;
  • Fourniture et livraison du petit matériel nécessaire au fonctionnement des satellites et au service des convives ;
  • Fourniture des produits de nettoyage.

*****

Par ailleurs, la société SODEXO a proposé, dans son offre lot unique, un plan d’investissements cohérent sur la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux, propriété de la Ville de Marseille, qui permettra de valoriser cet immeuble.

*****

Le tableau suivant reprend les dernières propositions de prix des deux sociétés :

ELIOR

Lot A : 3,551 Euros HT

Lot B : 3,593 Euros HT

Lot Unique : 3,654 Euros HT

SODEXO

Lot A : 3,627 Euros HT

Lot B : Pas d’offre

Lot Unique : 3,452 Euros HT

A la lumière de l'ensemble des éléments évoqués ci-dessus (développés dans le Rapport d’Analyse des Offres définitives), le choix de l’offre de la société SODEXO sur le lot unique, avec utilisation de la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux, est apparu comme le plus pertinent pour assurer le bon fonctionnement du service public de la restauration scolaire du 1er degré.

*****

Concernant certains types de produits, l’offre de la société SODEXO a répondu aux demandes de la Collectivité : Bœuf : 100% France ; Veau : France ; Agneau : France et îles britanniques ; Porc : 50% Bio ; Jambon sans nitrites ajoutés ; Pâté sans additif et label rouge ; Volaille : 100% label rouge France ; Lait : 100% origine France ; Œuf : Qualité 0 ou 1 (0 pour « œufs de poules élevées en plein air et nourries avec une alimentation biologique » et 1 signifiant « œufs de poules élevées en plein air »).

******

Un programme de travaux pour la cuisine de Pont-de-Vivaux :

Il est prévu des travaux de restructuration de la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux, avec création d’un bâtiment neuf agrandi pour
l’accueil des familles.

Le projet est de réorganiser la cuisine centrale afin qu’elle puisse absorber de manière plus efficiente qu’aujourd’hui la préparation, le conditionnement et la livraison de près de 52 000 repas certains jours (ces pics de production étant de plus en plus fréquents).

Cette réorganisation implique la création d’un bâtiment permettant l’accueil des familles, l’agrandissement des vestiaires des personnels en charge de la livraison des repas et l’augmentation de la surface de certaines zones de stockage.

*****

Un déploiement de barquettes biodégradables et compostables, utilisables pour le service chaud, est également prévu, ainsi que des produits d’entretien éco-labellisés.

******

La société SODEXO a également prévu la mise en place d’une démarche de certification Ecocert pour la cuisine de Pont-de-Vivaux.

Par ailleurs, la société SODEXO s’est engagée à nouer un partenariat avec la société Enercoop, spécialisée dans l’électricité renouvelable.

******

L'ensemble de ces éléments nous conduit à proposer de retenir la société SODEXO pour le lot unique (du 1er au 16ème arrondissements) avec utilisation de la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux, propriété de la Ville de Marseille, pour un prix unitaire du repas de 3,452 Euros HT, soit 3,642 Euros TTC.

****

Comptablement :

  • Les dépenses correspondantes seront imputées sur la nature 67443 - fonction 251 - « Compensation des tarifs sociaux ».
  • Les recettes correspondantes seront imputées sur la nature 7788 - fonction 251 - « Autres produits exceptionnels ».

Les dépenses sur le compte administratif 25 de l'année 2018 est de 4 504 430,86 €HT incluant cette compensation de la ville pour les tarifs sociaux, Tarif réduit 2018 50% = 1.726 €HT, faut pas faire la règle de trois car visiblement le compte 25 inclut d'autre éléments dont nous ne pouvons pas voir sur le compte administratif.

La fonction 25 inclut  :

25 : Services annexes de l’enseignement
  • 251 : Hébergement et restauration scolaire (ce que notre chère mairie appelle Compensation des tarifs sociaux )
  • 252 : Transports scolaires
  • 253 : Sport scolaire
  • 254 : Médecine scolaire
  • 255 : Classes de découverte et autres services annexes de l’enseignement