D0KLR-14/0685/ECSS

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 10 Octobre 2014

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 92 membres.

14/0685/ECSS

DELEGATION GENERALE VILLE DURABLE ET EXPANSION – DIRECTION DE L'ATTRACTIVITE ECONOMIQUE – SERVICE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET RECHERCHE – Avenant à la

convention n°11 0489 du 28 avril 2011 relative à l'opération création d'un Institut Méditerranéen de Recherches Avancées IMéRA dans le cadre du CPER 2007/2013 – (NG1 211 05) – Approbation de l'avenant n°1.

14-26703-DAE

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Madame la Conseillère déléguée à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Par délibération n°09/0104/FEAM du 9 février 2009, le Conseil Municipal a approuvé le rapport d’orientation sur la politique municipale en faveur de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de la Vie Etudiante.

La Ville de Marseille s’est engagée à accompagner les opérations à fort effet structurant, permettant d’accroître significativement le potentiel scientifique et la visibilité de Marseille dans ses domaines d’excellence.

Consciente des enjeux de rayonnement et d’attractivité qui s’imposent à une grande métropole moderne, la Ville de Marseille s’engage, aux côtés de l’Etat et des autres Collectivités Locales à soutenir les opérations du Contrat de Projets 2007/2013.

L’objectif est de concourir à la consolidation des pôles d’excellence de haut niveau scientifique, d’accompagner les restructurations des filières d’enseignement supérieur et de recherches stratégiques et de renforcer les relations avec le monde économique.

C’est la raison pour laquelle la Ville s’est engagée, par la délibération n°10/739/FEAM du 27 septembre 2010, à soutenir l’opération NG1 211 05 du Contrat de Projet Etat-Région 2007/2013, intitulée « Création d’Institut Méditerranéen de Recherches Avancées » (IMERA), pour un montant de 500 000 Euros.

Cet institut est un élément majeur du rayonnement scientifique international de Marseille dans la mesure oí¹ il a vocation à accueillir des chercheurs et des artistes venus du monde entier en résidence (entre 3 et 12 mois selon les appels à candidatures). Ces résidents y poursuivent leur propre projet de recherche en lien avec des équipes et des laboratoires d’Aix-Marseille.

L’IMéRA a, par ailleurs, pour objet de contribuer à l’émergence et au développement de démarches interdisciplinaires de recherche de rang mondial et à la préparation des jeunes chercheurs à ces démarches, sur le territoire de l’Université d’Aix-Marseille.

Dans ce contexte l’Institut Méditerranéen de Recherches Avancées apparaît comme un projet emblématique de la politique de rayonnement et de visibilité internationale du potentiel scientifique de Marseille.

Depuis sa création, l’IMéRA a ainsi accueilli près de 50 chercheurs ou artistes internationaux dans des disciplines très différentes et qui sont pour certains revenus plusieurs années de suite.

Au plan pratique, l’institut s’est installé sur le plateau Longchamp en lieu et place du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LMA) qui s’est installé sur le Technopole de Château-Gombert. Cependant, afin de pouvoir fonctionner dans des conditions correspondant aux standards internationaux en matière d’accueil de chercheurs, les locaux existants ont dû être réhabilités et réaménagés.

De fait, l’opération, d’un montant global de 4 300 000 Euros, a été scindée en deux phases : la réhabilitation de « la Maison des Astronomes » – bâtiment historique de l’Astronomie Marseillaise, dont le coût est estimé à 1 000 000 d’Euros et la restructuration des locaux du LMA, pour un montant de 3 300 000 Euros.

La réhabilitation de la Maison des Astronomes, qui est véritablement la vitrine de l’IMéRA en tant que lieu de prestige pour accueillir, recevoir et organiser des évènements est maintenant achevée. Il offre une large espace entièrement numérisé, dédié aux conférences, aux réunions ainsi qu’aux séminaires. Son équipement multimédia permet à l’IMéRA d’échanger en temps réel avec l’ensemble des partenaires internationaux de l’institut. Le premier étage a été réaménagé pour y accueillir la Direction de l’IMéRA et le deuxième étage offre des logements pour y accueillir les résidents.

La rénovation du bâtiment du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille doit, quant à elle, permettre d’accueillir sur site plus de résidents par la création de plusieurs appartements. Cependant, cette deuxième phase de l’opération a été retardée pour des raisons de présence d’amiante dans le bâtiment. Une opération lourde de désamiantage a donc été nécessaire avant de procéder au réaménagement des locaux.

La Ville de Marseille a souhaité que sa participation porte sur la première phase qui constitue le fer de lance de l’Institut du point de vue du rayonnement international.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvé l’avenant n°1 à la convention n°11 0489 ci-annexé entre la Ville de Marseille et l’Etat, pour l’opération « création d’un Institut Méditerranéen de Recherches Avancées (IMéRA) » inscrite au CPER 2007-2013 sous le n°NG1 211-05.

ARTICLE 2 Monsieur le Maire ou son représentant est habilité à signer cet avenant ou tout document permettant la bonne exécution de la présente délibération.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MADAME LA CONSEILLíˆRE DÉLÉGUÉE À L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET À LA RECHERCHE

Signé : Marie-Laure ROCCA-SERRA

Le Conseiller rapporteur de la Commission EDUCATION, CULTURE, SOLIDARITE ET SPORTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *