D0BCB-07/0433/TUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 19 Mars 2007

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 90 membres.

07/0433/TUGE

DIRECTION GENERALE DE L'URBANISME ET DE L'HABITAT – Antenne méditerranéenne de l'Ecole du Paysage à Marseille – Approbation de la convention de financement d'un atelier pédagogique sur les mutations industrielles dans la vallée de l'Huveaune.

07-14699-DGUH

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur l’Adjoint délégué à l’Urbanisme et l’Aménagement, au Suivi du Plan Local d’Urbanisme, aux Grands Projets d’Equipement et aux Zones d’Aménagement Concerté, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

L’Ecole Nationale Supérieure du Paysage (ENSP), établissement public national à caractère administratif sous tutelle du Ministère de l’Agriculture, ayant son siège sur le site du Potager du Roy, dans le Parc du Château de Versailles, accomplit une triple mission :

  • création d’un véritable pôle national du paysage,

  • gestion, conservation, valorisation du site historique exceptionnel qu’est le Potager du Roy à Versailles,

  • formation de paysagistes DPLG.

    Elle assure ainsi quatre années d’enseignement pour des étudiants recrutés à BAC+2.

    Le volet formation (formation initiale et continue de paysagiste DPLG, formation pour les maîtres d’ouvrage), est adossé à une activité de recherche visant à évaluer l’impact des projets de paysages, de leur dynamique d’élaboration et des facteurs humains et matériels qui y concourent.

    L’organisation pédagogique et scientifique adoptée par l’ENSP lui a donné une reconnaissance certaine du milieu professionnel et lui a permis d’obtenir un réel rayonnement international.

    Une délibération de son Conseil d’Administration du 25 novembre 1997, a décidé de créer un réseau d’écoles du patrimoine et d’étudier favorablement l’ouverture d’une antenne à Marseille. Le choix de Marseille, parmi l’ensemble des lieux envisagés, s’est rapidement imposé compte tenu de la qualité des liens professionnels et universitaires déjà établis par l’école dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur par la variété des thèmes possibles et l’importance de certains thèmes tels que les sujets périurbains.

    Par délibération du 18 juillet 2000, rappelant son engagement quant à la montée en puissance de cette antenne, le Conseil d’Administration a approuvé les orientations de son développement.

    L’antenne pédagogique de Marseille a ainsi conduit un nombre important d’actions avec différents partenaires (AGAM, GPU, PAM, EPEAM, CAUE…) et a accueilli cinq groupes d’élèves pour de courtes durées, puis des promotions complètes pour des durées plus longues allant jusqu’à un semestre.

    L’objectif partagé par la Ville de Marseille et l’ENSP consiste à ce que soit accomplie à Marseille la totalité des 3ème et 4ème années de scolarité en fonction de l’option choisie.

    Les moyens nécessaires à l’existence et au fonctionnement de l’antenne méditerranéenne de l’ENSP à Marseille sont répartis depuis l’origine de son implantation entre :

  • l’Etat et l’école pour les frais de fonctionnement et de personnel (quatre postes à plein temps et des vacations d’enseignement correspondant à deux autres plein temps),

  • les partenaires Conseil Régional et Conseil Général qui apportent les moyens d’équipement,

  • le partenaire Ville de Marseille qui assure la mise à disposition des locaux nécessaires aux cycles d’enseignement.

De plus, et comme le fait le Conseil Régional, il est proposé que la Ville de Marseille participe à la réalisation d’un atelier pédagogique régional par la prise en charge de certains frais de formation liés au déroulement de l’atelier.

Celui-ci sera suivi par la Direction Générale de l’Urbanisme et de l’Habitat et portera sur l’accompagnement des mutations industrielles dans la vallée de l’Huveaune au titre de l’année 2006/2007. Cette approche paysagiste vise à révéler les potentiels de ce territoire et les principes d’aménagement.

Les précédentes productions de l’antenne ont porté sur le site de l’ancienne carrière des Aygalades « ˜’plateau de la Mure » et sur le tissu urbain de la façade maritime Nord. Ces études sont utiles aux réflexions engagées par la Ville sur ces territoires.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvée la convention ci-annexée entre la Ville de Marseille et l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage.

ARTICLE 2 Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer cette convention ou tout document y afférent.

ARTICLE 3 Est attribuée une subvention de fonctionnement de 38 000 Euros pour un atelier pédagogique régional réalisé par l’ENSP au bénéfice de la Ville de Marseille.

ARTICLE 4 Les crédits correspondant à cette subvention seront versés sur présentation de l’étude achevée.

ARTICLE 5 La dépense correspondante sera imputée sur les crédits ouverts au Budget de la Ville au titre de l’année 2007 – chapitre 65 – nature 65738, intitulé « ˜’subvention de fonctionnement aux organismes de droit public » – fonction 824.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal MONSIEUR L'ADJOINT DÉLÉGUÉ À

L'URBANISME ET À L'AMÉNAGEMENT, AU SUIVI DU POS, AUX GRANDS PROJETS D'EQUIPEMENT ET AUX ZONES D'AMÉNAGEMENT CONCERTÉ

Signé : Claude VALLETTE

Le Conseiller rapporteur de la Commission TRANSPORTS, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN