D08W0-05/0613/EFAG

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 20 Juin 2005

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 05/0613/EFAG

SECRETARIAT GENERAL – MISSION MARSEILLE EMPLOI – Attribution d'une subvention de fonctionnement à la Chambre Syndicale de l'Habillement (CSH) pour l'animation du Système Productif Local (SPL) Mode – Habillement – Année 2005 – Approbation d'une convention.

05-11520-MME

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Madame la Conseillère déléguée au Plan Marseille Emploi et à la Formation Professionnelle, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

La Ville de Marseille a confirmé au travers du Plan Marseille Emploi 2002/2006 sa volonté de participer à l’amélioration de la performance globale des territoires marseillais par une efficacité accrue des actions en faveur de l’emploi, et notamment celles menées dans le cadre du développement de la filière mode – habillement, figurant parmi les priorités de la Ville de Marseille.

Dès l’automne 2003, la Ville de Marseille participe aux côtés de la Chambre Syndicale de l’habillement et de la DATAR, à la création du Système Productif Local (SPL) Mode-Habillement, appelé aujourd’hui SPL Professions Mode.

Une véritable dynamique s’est tissée alors autour de ce projet lui donnant une dimension opérationnelle. Dans le même temps, un partenariat élargi s’est mis en place avec le soutien de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, des services déconcentrés de l’Etat et de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence.

La Chambre Syndicale de l’habillement assure l’animation générale du SPL et la mise en oeuvre du programme d’actions. Les principales actions développées depuis le démarrage du SPL sont décrites ci-dessous :

  • Séminaire de stratégie : il a permis de donner un cadre stratégique à la démarche du SPL. Il doit se poursuivre au cours de l’année 2005 sur divers thèmes qui s’inscrivent dans la suite logique des opérations entreprises.

  • Organisation de visite des bureaux d’achats (export) : dans le but de renforcer le développement à l’export, la mission d’animation du SPL a organisé deux visites de bureaux d’achat représentant des distributeurs japonais, américains, canadiens. Cette opération innovante dans sa conception et dans son organisation a été un succès incontestable. Ces deux opérations seront reconduites en 2005 avec une ingénierie renforcée.

  • Réalisation de l’étude de faisabilité relative à la plate-forme logistique et de services : l’année 2004 a été marquée par un important travail de consultation, d’information et de réflexion, qui permet aujourd’hui de disposer d’une stratégie précise et de lancer un appel à collaboration. Fin 2005 sera mis en place la dimension logistique de cette plate-forme et les services industriels de base.

  • Mise en place d’une opération collective concernant le savoir-faire des façonniers ; elle a permis de faire un état précis des savoir-faire et des compétences. C’est le premier pas indispensable pour la mise en place des services industriels s’intégrant dans la démarche plate-forme logistique et de services industriels. L’objectif final est de faire de la dynamique de la plate-forme de services industriels la locomotive de l’indispensable mutation des métiers de la production (les façonniers).

évolution :

  • Actions relatives à l’adéquation des emplois à la spécifié de la filière et à son

  • opération d’information et de sensibilisation des demandeurs d’emploi aux

    opportunités de la filière en lien avec l’ANPE (en prolongement du partenariat entre l’ANPE et le SPL sur le portail professionsmode.com).

    • réflexion sur les besoins de la filière menée avec les ASSEDIC

    • mise en place d’un groupement d’employeurs pour les créateurs

    • lancement du projet européen relevant du programme PIC EQUAL.

      • Mise en place et promotion du portail www.professionsmode.com : il s’agit d’une part de donner une visibilité aux entreprises et à la filière et d’autre part de mettre en place des services pour les professionnels et les demandeurs d’emploi. Les résultats obtenus en moins de 9 mois se mesurent en fréquentation : 1360 visites mensuelles et en adhésion : 36 adhérents, sachant que la présence des entreprises sur le site et l’accès aux services impliquent le paiement d’un abonnement annuel. L’accès à la bourse pour l’emploi est gratuit.

      • D’autres opérations ont été initiées, et en particulier :

    • le montage d’une opération collective concernant l’usage des NTIC,

    • le travail mené dans le cadre du projet européen TELA DI ARACNE, se concrétisant par le projet de guichet export,

    • la participation active (stand, conférences) à la manifestation TOP Industrie, organisée par la CCIMP,

    • l’appui apporté à l’IFTH pour la campagne de mensuration (renouvellement des normes afin de s’adapter aux évolutions physiologiques).

      Afin de mesurer de manière objective la réelle plus-value apportée par la création du SPL professions mode, la Ville de Marseille a diligenté une évaluation.

      Celle-ci a permis d’enrichir le projet d’une organisation mieux structurée, qui réponde aux attentes des partenaires.

      L’évaluation a également mis en évidence l’insuffisance d’outils de mesure tant qualificatifs que quantitatifs. Ainsi, un outil d’observation et de mesure sera mis en oeuvre avec l’aide de l « ˜Agence d’Urbanisme de la Ville de Marseille (AGAM) dans le cadre de l’observatoire de l’emploi.

      En 2005, de nouvelles actions viendront compléter celles déjà démarrées, en particulier, une action de rapprochement de l’offre et de la demande d’emploi, s’appuyant sur un travail de sensibilisation, d’information, mené en collaboration par l’ANPE, (Agence Locale de Saint Jérôme), chargée de l’animation du SPL, mais également, la démarche de création de la plate-forme de services et de logistique entrée dans une phase plus opérationnelle : choix du prestataire, mise en place de l’offre de service, définition d’un label…

      comme suit :

      Le budget prévisionnel 2005 pour l’animation du SPL professions mode s’établit

  • Ville de Marseille 22 000 Euros

  • Région Provence-Alpes-Côte d’Azur 22 000 Euros

  • Communauté Urbaine MPM 22 000 Euros

  • Conseil Général des Bouches-du-Rhône 22 000 Euros

  • DATAR 10 000 Euros

  • CSH 10 000 Euros

TOTAL 108 000 Euros.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la

délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est attribuée une subvention d’un montant de 22 000 Euros à la Chambre Syndicale de l’Habillement pour conduire la mission d’animation du « SPL professions mode » à Marseille.

ARTICLE 2 Est approuvée la convention conclue avec la Chambre Syndicale de l’Habillement.

Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer cette convention.

ARTICLE 3 La dépense correspondante est inscrite au Budget Primitif 2005 – Mission Marseille Emploi – nature 6574 – fonction 90.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MADAME LA CONSEILLíˆRE DÉLÉGUÉE AU PLAN MARSEILLE EMPLOI ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Signé : Sabine BERNASCONI

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, FINANCES ET ADMINISTRATION GENERALE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN