D08PN-05/0336/TUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 9 Mai 2005

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 05/0336/TUGE

DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES – ATELIER DE L'ESPACE PUBLIC –

Aménagement de la Place du Pharo – Validation du programme – Approbation des travaux de compétence Ville de Marseille et de l'autorisation de programme.

05-11291-ATEP

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué à la Qualité de l’Espace Urbain, à l’Aménagement Urbain et à la Voirie, à la Circulation et au Stationnement, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

La future place du Pharo occupe dans la ville de Marseille une position particulière à

plusieurs titres :

Cette place est située face à l’entrée « côté ville » du Palais du Pharo et de son jardin et participe à la perspective depuis le boulevard Pasteur, anciennement avenue de l’impératrice, créé à l’époque de la construction du Palais.

Malgré des bouleversements intervenus suite à sa transformation en école de médecine en 1904, l’ancienne résidence impériale, grâce à son extraordinaire situation et la création d’un centre de congrès qui reçoit jusqu'à 60 000 personnes par an, est aujourd’hui un ensemble architectural de grande importance.

Le Palais et ses dépendances sont occupés entre autres par le siége institutionnel de la Communauté Urbaine Marseille Métropole, la Direction de la Communication de la Ville de Marseille, l’institut de médecine tropicale du service de santé des Armées, le centre de rencontres Euroméditerranée ainsi que par des salons, des salles de réunions et un auditorium de 900 places.

La centralité de cet espace se voit confirmée par la réalisation d’un ensemble immobilier dans l’impasse Clerville, par la création d’un hôtel dans l’ancien pavillon Pasteur et d’un parking public de 400 places.

La future place du Pharo est ainsi un lieu de grande urbanité au carrefour de deux importants axes de notre cité : le boulevard Charles Livon et l’avenue Pasteur.

La proximité de nombreux équipements : jardin, plage, auditorium, salles de réunions, et la présence d’un immeuble de grande hauteur, génère un stationnement anarchique et un désordre quasi permanent qui prive ce lieu de toute valorisation urbaine et fonctionnelle oí¹ les piétons n’ont plus leur place.

En outre, ce lieu est l’un des axes importants du trafic automobile Nord/Sud qui passe

par la Corniche.

L’ouverture d’un parking public va permettre de résoudre en partie le problème du stationnement et d’engager une requalification de cet espace en une véritable place publique.

La requalification proposée pour cet espace s’articulera autour de l’affirmation de l’axe de composition du pavillon Pasteur ce qui permettra d’élargir au maximum le trottoir Sud, créant ainsi une véritable place publique. Cette disposition tendra à minimiser les éléments de vocabulaire routier et à mettre en valeur un espace simplifié, plus lisible et orienté vers les éléments forts du site que sont l’entrée du Pharo et le pavillon Pasteur.

L’aménagement proposé répond aux objectifs suivants :

  • accompagner la création de nouveaux éléments urbains (immeuble de logements, hôtel, parking public) en aménageant les accès tout en créant une place publique,

  • mettre en valeur l’entrée du jardin du Pharo,

  • favoriser les cheminements piétons,

  • valoriser et compléter le végétal existant,

  • rénover l’éclairage.

    Les matériaux qui seront mis en oeuvre sont :

  • des bordures et bandes structurantes en pierre calcaire blanche,

  • le revêtement de sol en pavés et dalles de pierre naturelle,

  • des obstacles en acier et en fonte type Ville de Marseille,

  • des candélabres de style XIXème siècle.

    La Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole est maître d’ouvrage de la voirie et de ses dépendances, la Ville de Marseille des plantations et de l’éclairage.

    A cet effet, le Conseil de Communauté doit approuver une autorisation de programme de 1,100 M d’Euros.

    Le montant des travaux relatifs aux compétences municipales s’élève quant à lui à 0,122 M d’Euros. Ils seront réalisés au moyen de marchés à bons de commande des services de la Ville de Marseille.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LA DELIBERATION N°03/1295/CESF DU 15 DECEMBRE 2003 VU LE CODE DES MARCHES PUBLICS

    OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Sont approuvés les principes d’aménagement de la place du Pharo.

    ARTICLE 2 Est approuvée une autorisation de programme estimée à 0,122 M d’Euros selon l’échéancier des crédits de paiement suivant :

  • Exercice 2005 : 0,030 M d’Euros

  • Exercice 2006 : 0,092 M d’Euros.

ARTICLE 3 Les crédits correspondants seront inscrits au Budget Primitif 2005 et suivants en section d’Investissement. La dépense sera intégralement à la charge de la Ville.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ À LA QUALITÉ DE L'ESPACE URBAIN, À L'AMÉNAGEMENT URBAIN ET À LA VOIRIE, À LA CIRCULATION ET AU STATIONNEMENT

Signé : Maurice TALAZAC

Le Conseiller rapporteur de la Commission TRANSPORTS, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN