D07FC-04/0417/TUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 10 Mai 2004

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 04/0417/TUGE

SECRETARIAT GENERAL – Enseignement Supérieur et Recherche- Participation de la Ville de Marseille à la sécurisation de la bibliothèque du Centre de Physique Théorique.

04-9624-SG

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué à la Recherche Scientifique, à l'Enseignement Supérieur, aux Pôles Technologiques, aux Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication, aux Relations avec les Communautés et à Marseille Espérance, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

La bibliothèque du Centre de Physique Théorique (CPT) est une bibliothèque de recherche qui a pour vocation d’offrir un outil de travail aux chercheurs, enseignants chercheurs, thésards et étudiants du laboratoire, mais également à ceux des autres laboratoires et universités de la Région, ainsi qu’aux Ecoles d’Ingénieurs.

Cette bibliothèque, renommée dans sa spécialité, développe des collaborations avec certaines des bibliothèques de la Région comme le Centre International de Rencontres Mathématiques (CIRM) et le Laboratoire d’Analyse, de Topologie et de Probabilité (LATP) avec une politique d’achat concertée (notamment au niveau des achats de revues) qui est renforcée par la Fédération de Recherche des Unités Mathématiques de Marseille (FRUMAM). En outre, cette bibliothèque, unique dans le cadre de la Région, est aussi ouverte aux autres laboratoires, à différents réseaux documentaires, et aux départements de recherches d’entreprises privées et publiques.

Le budget annuel de la bibliothèque est d’environ 99 092 Euros et son fonds documentaire est riche de 12 000 volumes et 250 titres de revues.

Cette bibliothèque étant en libre service pour ses utilisateurs, il a été constaté lors d’un récent récolement, la disparition en deux ans de 800 ouvrages environ. Afin de remédier à cette situation (le coût moyen d’un livre se situant autour de 54 Euros, la perte subie peut être estimée à 42 686 Euros), il devient nécessaire d’équiper la bibliothèque d’un système antivol.

Le comité d’évaluation scientifique du CNRS a indiqué notamment appuyer cette démarche : l’extrait du rapport rédigé lors de la dernière évaluation du laboratoire indique notamment

« Nous avons été très sensibles aux problèmes de la bibliothèque, nous soutenons sans réserve le CPT dans ses démarches auprès des autorités de tutelle pour obtenir les moyens d’en assurer le bon fonctionnement ».

04/0417/TUGE

En effet, pour un laboratoire de recherche fondamentale, la bibliothèque constitue un outil de travail indispensable.

Un partenariat financier entre la Ville et le CNRS a permis en 2002 d’initier la sécurisation de la bibliothèque par l’installation d’un système de contrôle d’accès et de surveillance par vidéo. Pour parfaire ce dispositif, il devient indispensable de mettre en place un système antivol des livres et des revues.

C’est pourquoi, considérant l’intérêt de préserver l’important fonds documentaire de la bibliothèque du Centre de Physique Théorique, il est proposé au Conseil Municipal d’allouer au CNRS une subvention d’équipement de 10 000 Euros.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvée l’attribution par la Ville de Marseille d’une subvention d’un montant de 10 000 Euros au CNRS Délégation Provence, pour la sécurisation de la bibliothèque du Centre de Physique Théorique.

ARTICLE 2 Ces crédits seront versés dans la mesure oí¹ les justificatifs auront été présentés dans un délai de deux ans suivant la décision de la participation financière. Passé ce délai de deux ans, les sommes disponibles seront considérées comme caduques.

ARTICLE 3 La dépense correspondante sera imputée sur les crédits ouverts au Budget 2004 de la Ville – chapitre 65 – article 65718 intitulé « Subventions d’équipement aux organismes publics, autres organismes divers » – fonction 90.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ À LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, À L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, AUX Pí”LES TECHNOLOGIQUES, AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, AUX RELATIONS AVEC LES COMMUNAUTÉS ET À MARSEILLE ESPÉRANCE

Signé : Jean-François MATTEI

Le Conseiller rapporteur de la Commission TRANSPORTS, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN