D075B-04/0070/EHCV

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 5 Février 2004

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 04/0070/EHCV

DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES – DIRECTION DU NAUTISME ET DES

PLAGES – Orientations générales pour la politique du nautisme à Marseille.

04-9263-DNP

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Madame l'Adjointe déléguée aux Affaires Maritimes, à la Mise en Valeur du Patrimoine Maritime, au Nautisme et au Projet Frioul, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Depuis sa création, Marseille développe ses activités autour de la mer.

Par son positionnement en Méditerranée, la beauté naturelle de sa rade et la qualité des conditions de navigation, elle est devenue une ville côtière majeure au carrefour des échanges commerciaux et culturels de l’axe Nord-Sud.

La délibération n°03/0256/EHCV du 24 mars 2003 initiait l'étude du "Schéma de la mer et du littoral marseillais". Intégrer à ce dernier un schéma directeur de développement des activités nautiques à finalités sportives, de loisirs et touristiques, constitue un enjeu économique majeur pour les années futures.

Dans cette perspective, la première initiative, objet du présent rapport, est de donner les moyens au plus grand nombre d'accéder par le nautisme à cet espace public par excellence qu'est la mer.

Déjà, au milieu du XIXe siècle, les premières sociétés nautiques se créent et organisent, en précurseur, les premières régates et courses croisière activement soutenues par les autorités municipales.

Aujourd’hui, le développement des activités de plaisance place le nautisme comme un vecteur essentiel de l’activité économique de notre ville, s’appuyant sur l’extraordinaire conjonction de la beauté de la rade, la forte attractivité du climat et la situation géographique au coeur de l’Europe et aux portes du Sud.

Déjà plus de 10 000 licenciés pratiquent la voile de plaisance et sportive dans l’agglomération et prés de 12 000 adeptes de la plongée fréquentent les prestigieux sites de la rade.

La Ville de Marseille, encouragée par de grands événements médiatiques internationaux comme l'arrivée de The Race, les Jeux Mondiaux de la Voile, le trophée ORMA des multicoques et plus récemment la candidature à l'accueil de la Coupe de l’America est, d'ores et déjà, devenue un site incontournable du nautisme pour lequel il convient de mener une politique cohérente de façon à préserver les atouts fabuleux de notre ville, à répondre aux attentes de tous les publics qui aspirent à en profiter, à dynamiser encore plus le formidable travail dont est capable le monde associatif marseillais.

A une métropole aussi généreusement dotée sur le plan environnemental le nautisme peut apporter :

  • une meilleure qualité de vie pour ses résidents,

  • des vertus éducatives pour sa jeunesse,

  • des pratiques sportives attrayantes, variées, accessibles à tous quels que soient l’âge, les capacités physiques, les moyens…

  • l’opportunité de l’organisation de grands évènements nautiques internationaux,

  • des manifestations populaires de très grande qualité esthétique et sportive, animées par un monde associatif enthousiaste et généreux,

  • une véritable économie de service et de maintenance génératrice d’emplois,

  • un attrait touristique avec des retombées économiques certaines dans quantité de secteurs d’activités,

  • de la recherche technologique de très haut niveau pour nos laboratoires universitaires.

    Marseille, dans cette période de fort développement du nautisme, veut devenir le premier port de plaisance européen, au départ duquel il fait bon naviguer. Pour cela, il faut organiser, fédérer, accompagner tous ces atouts, et notamment en perfectionnant les points suivants :

  • Préserver l’attrait et les ressources de notre environnement en organisant l’accès aux sites protégés (création de récifs artificiels qui viendront aider au repeuplement halieutique, bateaux propres, organisation des mouillages…)

  • Augmenter le nombre des élèves du primaire bénéficiant des classes de mer ou des activités nautiques. Marseille fut précurseur dans ce domaine, il convient de rester en tête en conventionnant avec l’Éducation Nationale et les clubs nautiques.

  • Donner à Marseille la stature d’une capitale sportive internationale en matière de voile légère, course au large, match race, plongée, kayak et aviron de mer, en mettant à disposition des fédérations sportives de tutelle les installations nécessaires, ainsi que les matériels et les ressources humaines. Pour cela, des équipements municipaux existent et font l’objet de projets de rénovation, d’agrandissement et de création : le Centre Municipal de Voile, la Base du Roucas Blanc et celle de l’Huveaune et la future Base de la Lave.

  • Valoriser l'attractivité des ports de plaisance pour un accroissement substantiel de la capacité d'accueil et l'aménagement qualitatif des services périphériques.

  • Requalifier la zone réservée à la voile sportive au port de la Pointe Rouge

  • Se doter d’un parc de matériel et d’équipes de personnels compétents afin de soutenir rationnellement et contractuellement les clubs nautiques dans les manifestations qu’ils organisent.

  • Développer en concertation avec les services de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole et les Offices du Tourisme et de la Mer les possibilités et l’attractivité du tourisme nautique.

  • Conventionner avec l’Université pour favoriser l’accès des étudiants au nautisme, pour utiliser le potentiel de recherche des laboratoires, pour aider la pratique de haut niveau des étudiants dans les grandes manifestations telles que la Spi Dauphine, Course croisière EDHEC (École Des Hautes Études Commerciales), le Tour de France à la Voile…

  • Aider à la formation de l’encadrement nécessaire à l’accompagnement de tous les publics sur l’eau, tout au long de l’année, en conventionnant là encore avec l’Éducation Nationale, les services de la Jeunesse et des Sports, les fédérations sportives de tutelle et la Faculté des Sports.

  • Promouvoir de grands événements (rassemblements nautiques populaires-régates

internationales)

Pour mener à bien toutes ces actions, qui vont se décliner dans le temps et dans

l’espace, pour un projet durable, cohérent et réaliste, dont on voit bien qu’il est lui-même générateur d’autres progrès dans des secteurs dont la Municipalité n’a pas directement la charge mais dont la synergie fera profiter tous les acteurs, il convient qu’un certain nombre de moyens soient mis en oeuvre, notamment auprès de la Délégation aux Affaires Maritimes et à la Direction du Nautisme et des Plages qui devront assurer la coordination, la gestion et la répartition de toutes ces aides incitatrices.

Ainsi, il faut leur donner les moyens :

  • Légaux en autorisant les actions de partenariat avec le monde associatif, les services de l’État concernés (Education Nationale, Sports….)

  • Humains en renforçant les équipes techniques, administratives et d’études.

  • Financiers afin de :

    • subventionner davantage les clubs et associations dans leur fonctionnement, leur équipement et les manifestations qu’ils organisent,

    • compléter le parc de matériel nautique à mettre à disposition,

    • compléter et perfectionner la formation des effectifs de vacataires qui viennent périodiquement enseigner, surveiller, entretenir et animer nos équipements nautiques et balnéaires,

    • soutenir les clubs et associations susceptibles de venir compléter le « catalogue » des activités nautiques que la Municipalité entend voir se développer, notamment vis à vis des publics balnéaires, les enfants et les publics en difficulté.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LA DELIBERATION N°03/0256/EHCV DU 24 MARS 2003

OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Sont approuvées les orientations générales exposées ci-dessus pour la politique du nautisme à Marseille.

ARTICLE 2 Est autorisé le financement des moyens supplémentaires à mettre en oeuvre pour mener à bien cette politique.

ARTICLE 3 Les crédits nécessaires à ces dépenses seront inscrits aux Budgets 2004 et suivants.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MADAME L'ADJOINTE DÉLÉGUÉE AUX AFFAIRES MARITIMES, À LA MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE MARITIME, AU NAUTISME ET AU PROJET FRIOUL

Signé : France GAMERRE

Le Conseiller rapporteur de la Commission ENVIRONNEMENT, HABITAT ET CADRE DE VIE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN