D062P-03/0169/TUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 24 Mars 2003

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 03/0169/TUGE

SECRETARIAT GENERAL – ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET RECHERCHE – Attribution par la Ville

de Marseille d'une subvention en faveur de l'Association des Universitaires et Chercheurs pour un Institut d'Etudes et de Culture Juives (IECJ).

03-7873-SG

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué à la Recherche Scientifique, à l'Enseignement Supérieur, aux Pôles Technologiques, aux Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication, aux Relations avec les Communautés et à Marseille Espérance, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

En 1986, les six universités de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont créé l’Institut Interuniversitaire d’Études et de Culture Juives (IECJ).

Premier institut de ce type créé en France, l’IECJ a une triple vocation d’enseignement supérieur, de recherche et de diffusion de la culture juive :

  • l’enseignement supérieur : l’originalité et l’efficacité de l’Institut tiennent en particulier à l’intégration d’enseignements liés à la culture juive dans certaines filières des universités fondatrices. L’IECJ doit selon les termes de sa convention « contribuer à l’ouverture, d’une part des études juives aux autres disciplines universitaires et d’autre part, de l’université à son environnement social, culturel et scientifique, aux plans régional, national et international ». Depuis 1992, l’Institut propose des enseignements diversifiés, structurés et de qualité qui débouchent sur la délivrance d’un Diplôme Interuniversitaire d’Études et de Culture Juives, reconnu par les six universités ;

  • la recherche : pour les chercheurs, l’Institut constitue un centre d’échanges, voire de coordination entre les différents chercheurs isolés et les diverses équipes disséminées dans le Midi. L’Institut, par l’organisation de rencontres, séminaires de recherche (dans le cadre du programme pluriannuel de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme – MMSH) ou colloques, par la centralisation d’informations scientifiques et de documentation de qualité et par l’encadrement des recherches, représente un outil de travail précieux pour les chercheurs ;

  • la diffusion de la culture juive : pour des publics diversifiés, l’Institut a vocation à offrir au nombre croissant de personnes intéressées par les multiples facettes de la culture juive, qu’elles appartiennent ou non à l’importante communauté juive régionale, un choix d’activités culturelles très variées : expositions, conférences, ateliers de langues, cinémathèque, festivals de musique, d’art, de théâtre juifs… Le programme 2002/2003 de grandes conférences et de séminaires auxquels participent des personnalités locales et extérieures s’avère très attractif. De plus, l’Institut gère une bibliothèque riche de nombreux ouvrages de qualité.

Les atouts de l’IECJ sont sa dimension interuniversitaire et pluridisciplinaire et la taille et la diversité du public qu’il touche. De plus, son activité s’inscrit dans l’évolution actuelle des universités d’une plus grande ouverture au monde et à sa dimension culturelle.

La gestion de l’Institut est en partie assurée par l’Association des universitaires et chercheurs pour un Institut d’Études et de Culture Juives (IECJ).

Le tableau ci-dessous présente le budget prévisionnel en fonctionnement de l’Association pour l’année 2003 :

Dépenses (en Euros TTC)

Recettes (en Euros TTC)

Activités culturelles : missions 7 212,31 et réceptions…

Reprographie, fournitures 2 500,00

Documentation 1 876, 89

Bibliothèque, Frais postaux, 2 300,00 téléphone

(déficit 1999-2000) 5 167,80

Ville de Marseille 7 623

Ville d’Aix-en-Provence 3 811

Conseil Général des Bouches- du-Rhône

au titre de 2002 7 623

TOTAL

19 057

TOTAL

19 057

Considérant l’intérêt de l’Institut d'Études et de Culture Juives qui contribue au rayonnement universitaire et scientifique de la Ville de Marseille, il est donc proposé au Conseil Municipal d’attribuer une subvention de fonctionnement de 7 623 Euros à l’Association des universitaires et chercheurs pour un Institut d’Études et de Culture Juives au titre de l’année 2003.

Cette subvention est attribuée de façon conditionnelle sous réserve de vérification des pièces administratives, financières, comptables et fiscales qui peuvent être demandées par les services municipaux.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvée l’attribution par la Ville de Marseille d’une subvention d’un montant de 7 623 Euros au titre de l’année 2003 en faveur de l’Association des universitaires et chercheurs pour un Institut d’Études et de Culture Juives.

ARTICLE 2 La dépense correspondante sera imputée sur les crédits ouverts au Budget de la Ville au titre de l’année 2003 – Chapitre 65 – Nature 6574 – intitulé « Subventions de fonctionnement aux associations et autres organismes de droit privé » – Fonction 90.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ À LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, À L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, AUX Pí”LES TECHNOLOGIQUES, AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, AUX RELATIONS AVEC LES COMMUNAUTÉS ET À MARSEILLE ESPÉRANCE

Signé : Jean-François MATTEI

Le Conseiller rapporteur de la Commission TRANSPORTS, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN