D061O-03/0236/EFAG

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 24 Mars 2003

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 03/0236/EFAG

DIRECTION GENERALE DES SERVICES FINANCIERS – Office du Tourisme et des Congrès de Marseille- Approbation du Budget Supplémentaire 2002 et du Budget Primitif 2003-

03-7836-DGSF

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur l'Adjoint délégué aux Finances, au Développement Economique et à la Prospective, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Dans le cadre des dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, article L 2231-15, le Conseil Municipal doit, par délibération, approuver le budget et les comptes de l’Office Municipal du Tourisme et des Congrès.

Le Comité Directeur de l’Office qui comprend des représentants de la Ville a adopté, lors de sa séance du 18 novembre 2002, le budget supplémentaire 2002 et le budget primitif 2003.

Ces documents sont établis conformément aux dispositions de l'instruction M4 du 29 juillet 1988 sur la comptabilité des services locaux à caractère industriel et commercial dont relèvent les statuts de l'Office.

– Le Budget Supplémentaire 2002 :

DEPENSES (Euros)

RECETTES (Euros)

INVESTISSEMENT

211 903,83

211 903,83

FONCTIONNEMENT

479 480,29

479 480,29

Les sommes inscrites au Budget Supplémentaire sont essentiellement dues à des régularisations d'écritures.

– Le Budget Primitif 2003 :

DEPENSES (Euros)

RECETTES (Euros)

EQUIPEMENT

42 685

42 685

FONCTIONNEMENT

3 056 400

3 056 400

En section d'équipement, les travaux de mise en conformité de l’entrepôt de stockage de la documentation sont programmés.

En section de fonctionnement, le Budget Primitif est en légère hausse par rapport à celui de 2002 (3 056 400 Euros en 2003 contre 3 004 922,58 Euros en 2002).

Le montant, estimé nécessaire, de la subvention de fonctionnement de la Ville de Marseille est de 2 619 900 Euros.

Le plan d’actions 2003 favorise des éléments déterminants pour que Marseille devienne une destination touristique de plus en plus affirmée :

  • L’image qu’offre la ville à l’extérieur est meilleure grâce au dynamisme de la politique de communication qui, en liaison étroite avec l’Office de Tourisme maintient ses efforts pour améliorer cette perception encore fragile de la Ville.

  • L’accès à la destination favorisé par le TGV Méditerranée notamment via Roissy pour les destinations lointaines et la multiplication des vols à prix réduits permet de cibler de nouveaux marchés.

  • La promotion touristique de la ville est un facteur capital. Le service promotion restructuré et doté d’un budget substantiel développe des opérations de promotion et de nouveaux produits.

  • L’accueil demeure la base de l’activité avec ses 3 points d’ouverture qui répondent chaque jour à plus de 1600 demandes d’informations avec des pics à 3500. Cet élément ne peut en aucun cas être négligé.

  • Internet et la documentation sont une des priorités des mois à venir avec le nouveau site et une documentation plus adaptée.

  • Le potentiel hôtelier offrant d’ici 2006 une nouvelle capacité de 1000 chambres, promotion, accueil et nouveaux produits devront soutenir ces créations.

  • Les actions communes à tous les services pour 2003, en externe vont d’une présence plus grande dans les salons, d’un développement des visites de tour-opérateurs, des éductours pour le service promotion affaires et loisirs à la classification AFNOR, un renforcement de l’équipe d’accueil, l’efficacité accrue du site internet ou au regroupement des éditions documentaires pour un meilleur service rendu. En interne un plan de formation informatique pour l’ensemble du personnel est programmé et des travaux de mise en conformité de l’entrepôt de stockage de la documentation vont être engagés.

Les représentants de la Ville, membres du Comité de Direction de l’Office, ont voté ces documents lors de la séance du 18 novembre 2002.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE UNIQUE Sont approuvés le Budget Supplémentaire 2002 et le Budget Primitif 2003 de l'Office du Tourisme et des Congrès de Marseille.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR L'ADJOINT DÉLÉGUÉ AUX FINANCES, AU DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET À LA PROSPECTIVE

Signé : Jean-Louis TOURRET

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, FINANCES ET ADMINISTRATION GENERALE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN