D05Z7-03/0281/CESS

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 24 Mars 2003

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 101 membres.

03/0281/CESS

DIRECTION GENERALE DE L'ARCHITECTURE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX – DIRECTION

DES ETUDES ET DES GRANDS PROJETS – Aménagement des Friches de la Belle de Mai – Ilot 3 – 13003 Marseille – Implantation de l'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes (ERAC), de l'Institut Supérieur des Techniques (ISTS) et création de salles de répétition pour le Théâtre National de la Criée et l'Opéra de Marseille – Approbation de l'autorisation de programme pour les études.

03-7747-DGPRO

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur l'Adjoint délégué à la Culture et aux Grands Événements, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

L’aménagement des Friches de la Belle de Mai se poursuit.

À ce jour, dans l’îlot 1 (le Pôle du Patrimoine) le projet des réserves des musées est pratiquement terminé, le parking est en cours de réalisation. Il ne reste que l’installation de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) qui ne pourra commencer que lorsque « Système Friche Théâtre » aura déménagé dans l’îlot 3. Ceci pourra se faire en partie vers la fin de cette année.

Le Pôle Médias Belle de Mai dans l’îlot 2 devrait être terminé au printemps, les premiers locataires pourraient débuter leurs propres travaux d’aménagements intérieurs à partir du mois d’avril. Les travaux d’aménagements extérieurs seront entrepris à la suite.

Le Pôle du spectacle vivant dans l’îlot 3 poursuit également son développement, la fin de l’année 2003 verra les premières utilisations de la « cartonnerie ».

Avec ces chantiers, et malgré leurs stades d’avancements différents, la lisibilité de l’aménagement des Friches de la Belle de Mai se fait progressivement plus évidente : Un Pôle Patrimoine, un Pôle économique, un Pôle spectacle vivant.

Il manque, pour compléter ce dispositif, le développement d’un volet « formation » qui puisse s’intégrer dans cette thématique culturelle d’ensemble.

Dans cette perspective le bâtiment appelé « le Magasin » offre la possibilité d’implanter trois structures dont le regroupement définirait un axe de recherche et de formation en synergie avec les activités existantes et la thématique générale de l’ensemble des Friches de la Belle de Mai :

Il s’agit de l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes (ERAC), de l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle (ISTS) et du Théâtre National de la Criée.

L’ERAC est une école de formation supérieure au métier de comédien. Depuis 1991, après inspection et reconnaissance de son caractère innovant, le ministère de la Culture participe à son financement. Depuis 1998, la Ville de Marseille et le Département des Bouches-du-Rhône y participent également.

L’ISTS est un centre de formation continue aux techniques du spectacle vivant voulu et financé par le Ministère de la Culture, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Ville d’Avignon.

Créé en 1986 et aujourd’hui sous tutelle du Ministère de la Culture, ce centre est un outil permettant aux professionnels d’acquérir des qualifications qui suivent l’évolution des pratiques et des technologies du spectacle.

En ce qui concerne le Théâtre National de la Criée, il s’agit de mises à disposition d’espaces afin de favoriser les résidences et les répétitions d’équipes professionnelles de haute qualité artistique.

Ces trois structures seraient regroupées en une seule entité dont le nom et le statut restent à déterminer.

L’originalité de ce regroupement est, d’une part, de mettre en contact permanent des étudiants en formation (ERAC), des professionnels techniciens en formation continue (I.S.T.S.) et des professionnels en cours d’activité (le Théâtre de la Criée), d’autre part, de créer des activités de recherches visant à développer les pratiques des arts de la scène.

Parallèlement à la création de cet institut, les espaces disponibles dans le bâtiment appelé « le Magasin » offrent l’opportunité de réaliser des salles de répétitions pour l’Opéra de Marseille.

À partir de la définition de ces concepts, qui doivent encore être affinés, il importe maintenant d’approfondir ces premières réflexions par une approche plus précise des contraintes techniques inhérentes à la réalisation de ces projets.

Pour ce faire, il est soumis à l’approbation du Conseil Municipal la création d’une autorisation de programme consacrée aux études d’un montant de 920 000 Euros permettant de financer l’ensemble des consultations préalables nécessaires à cette réalisation.

Celles-ci auront pour objet, d’une part, de poursuivre la réflexion sur le montage juridique par le biais d’une assistance juridique en application de l’article 30 du Code des Marchés Publics, et d’autre part, la désignation de plusieurs prestataires pour l’élaboration et la réalisation de la phase études. Ces dernières consultations seront lancées, en fonction de la détermination du contenu du cahier des charges et de l’intérêt d’utiliser une procédure avec négociation, en application des articles 32 ou 33 du Code des Marchés Publics.

A l’issue des aménagements décrits ci dessus la Ville de Marseille disposera encore de 14 000 m2 dans le bâtiment appelé « le Magasin » pour y développer des programmes complémentaires indépendants du relogement de Système Friches Théâtre qui doit se déployer sur les bâtiments appelés « Cartonnerie, Seita Promotion, Cathédrale et la Tour » représentant une surface de 18650 m2.

Une prochaine délibération du Conseil Municipal devra arrêter les dates prévisionnelles de mise à disposition de ces espaces.

Telles sont les raisons qui nous conduisent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LE CODE DES MARCHES PUBLICS

VU LA LOI N°92/125 DU 6 FEVRIER 1992

VU LE DECRET N°97/175 DU 20 FEVRIER 1997

VU L’ARRETE DU 25 AVRIL 1996 RELATIF A LA COMPTABILITE D’ENGAGEMENT

OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvé le principe de la création d’une structure – regroupant l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes (ERAC), l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle (ISTS) et des espaces de répétitions pour le Théâtre National de la Criée – dans le bâtiment appelé « le Magasin » sur le site des friches de la Belle de Mai.

ARTICLE 2 Est approuvé le principe de la création de salles de répétitions pour l’Opéra de Marseille dans le même bâtiment.

ARTICLE 3 Est approuvée la création d’une autorisation de programme de 920 000 Euros afin d’entreprendre les études nécessaires à la réalisation de ces projets et de lancer les consultations indispensables dans le cadre des articles 30, 32 ou 33 du Code des Marchés Publics.

Cette autorisation de programme est ventilée suivant l’échéancier prévisionnel des crédits de paiement indiqué ci-après :

Exercice 2003 : 90 000 Euros

Exercice 2004 : 420 000 Euros

Exercice 2005 : 240 000 Euros

Exercice 2006 : 170 000 Euros.

ARTICLE 4 Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer les marchés résultant des consultations visées à l’article 3.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR L'ADJOINT DELEGUE À LA CULTURE ET AUX GRANDS EVÉNEMENTS

Signé : Serge BOTEY

Le Conseiller rapporteur de la Commission CULTURE, EDUCATION, SOLIDARITE ET SPORTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *