D05XR-03/0088/EFAG

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 10 Février 2003

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres. 03/0088/EFAG

DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE – NOUVELLES TECHNOLOGIES DE COMMUNICATION

– DIRECTION DE L'INFORMATIQUE – Maintenance matérielle des postes de travail informatiques, serveurs et matériels d'impression de la Ville de Marseille – Lancement d'un appel d'offres ouvert – Quatre Lots.

02-7695-INFOR

– o –

Monsieur le Maire soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Le parc de micro-ordinateurs et de serveurs utilisé par les services municipaux de la Ville de Marseille s’est accru régulièrement depuis l’introduction de postes compatibles PC et de machines Apple en 1985.

Entre 1988 et 2002, il a connu une augmentation significative, qui se justifie également par l’ouverture de nouveaux services comme la BMVR (Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale) par exemple.

Par ailleurs, la Ville a en charge deux autres parcs informatiques, qui sont exploités par des services distincts, à savoir :

  • Les écoles élémentaires, pour leurs matériels multimédia,

  • Le Bataillon de Marins Pompiers pour leurs matériels micro-informatiques et serveurs.

    Aujourd’hui, la composition totale du parc de micro-informatique et de serveurs géré par la Ville est la suivante :

  • 5 200 postes sous système d’exploitation Mac OS,

  • 2 800 postes sous système d’exploitation Windows,

  • 2 600 imprimantes de technologie jet d’encre, laser, matricielle ou autres,

  • 210 serveurs,

  • des périphériques divers (disques durs externes, scanners, appareils photo numériques, appareils de stockage et de sauvegarde de données …).

    L’exploitation et la maintenance de l’ensemble de ces parcs sont assurées par des équipes techniques internes, qui prennent en charge la maintenance de premier niveau (correctif par téléphone) et deuxième niveau (intervention d’un technicien de la Ville).

    En cas de panne ne relevant pas des niveaux 1 et 2, une maintenance matérielle de troisième niveau doit être confiée à des entreprises qui possèdent les compétences nécessaires.

    Actuellement, deux marchés, notifiés le 29 mai 2000, assurent la maintenance corrective du parc de micro-ordinateurs de la Ville. Ils prendront fin le 29 mai 2003.

    C’est pourquoi, afin de continuer à assurer la maintenance de niveau 3, il est proposé au Conseil Municipal de lancer un nouvel appel d’offres ouvert pour la maintenance matérielle des postes de travail micro-informatique, serveurs et matériels d’impression de la Ville de Marseille.

    Cet appel d’offres comprend quatre lots :

  • Lot 1 – Maintenance des Postes de travail Apple et périphériques.

    Ce lot concerne la maintenance de matériel Apple et d’équipements d’autres marques qui y sont connectés (écrans, lecteurs de disquette externes, DAT et disques durs externes, graveurs de CD ou DVD, onduleurs…).

  • Lot 2 – Maintenance des Postes de travail sous Windows, des imprimantes et périphériques.

    Ce lot concerne la maintenance de postes de travail en environnement Windows, d’imprimantes de marques diverses et de périphériques (Assistants Numériques Personnels, disques durs externes, graveurs, onduleurs…).

  • Lot 3 – Maintenance des Serveurs.

    Ce lot concerne la maintenance de serveurs sous des systèmes d’exploitation divers, avec des contraintes d’exploitation et de disponibilité propres à ce type d’équipements. Il couvre aussi la maintenance des dispositifs de stockage et de sauvegarde annexes, des armoires et de leurs équipements de gestion (switch d’écrans, claviers, écrans et onduleurs…).

  • Lot 4 – Maintenance des Matériels d’impression de grand format.

Ce lot concerne la maintenance d’équipements particuliers, traceurs de grands formats essentiellement, présents en faible nombre dans le parc de la Ville, et nécessitant des prestations de maintenance spécifiques.

Il s’agit d’une part, d’une maintenance corrective, dont les prestations sont à prix unitaires, par type de machine, et d’autre part, d’une maintenance ponctuelle sur devis.

En ce qui concerne la maintenance corrective, elle est effectuée sur la base d’une liste de matériels fournie au titulaire du marché et actualisée chaque trimestre. Cette maintenance est dite forfaitisée, car les interventions, en cas de panne, sont effectuées sans limite de nombre et de durée, sur la base d’un prix unitaire annuel, par machine.

Dans ces listes, certains matériels seront encore sous garantie constructeur (garantie standard d’un an, ou extension de garantie à trois ans). La prestation de maintenance fournie dans le cadre de ce marché couvre aussi ce matériel. Le titulaire s’appuie alors sur le constructeur pour exécuter la prestation, à un tarif différencié.

En ce qui concerne les prestations de maintenance ponctuelle, les interventions se feront sur du matériel plus ancien, ou n’étant pas soumis à des impératifs d’exploitation lourds, qui ne figure pas sur les listes de maintenance forfaitisée. Il s’agit également d’une maintenance corrective, exécutée sur la base d’un devis accepté par l’administration et d’un bon de commande. Par ailleurs, des actions de maintenance préventive seront introduites progressivement, sur commande.

Les marchés sont à bons de commande.

Les montants annuels, minimum et maximum, sont les suivants : Lot 1 : Maintenance des Postes de travail Apple et périphériques

84 000 Euros mini HT, soit TTC 100 464 Euros.

320 000 Euros maxi HT, soit TTC 382 720 Euros.

périphériques

Lot 2 : Maintenance des Postes de travail sous Windows, des imprimantes et

90 000 Euros mini HT, soit TTC 107 640 Euros.

350 000 Euros maxi HT, soit TTC 418 600 Euros.

Lot 3 : Maintenance des Serveurs

20 000 Euros mini HT, soit TTC 23 920 Euros.

80 000 Euros maxi HT, soit TTC 95 680 Euros.

Lot 4 : Maintenance des Matériels d’impression de grand format 7 000 Euros mini HT, soit TTC 8 372 Euros.

28 000 Euros maxi HT, soit TTC 33 488 Euros.

La durée des marchés sera d’un an à compter de leur notification au titulaire, puis renouvelable deux fois par reconduction expresse, par période d’un an.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LE CODE DES MARCHES PUBLICS

OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvé le lancement d’un appel d'offres ouvert concernant les prestations de maintenance matérielle des postes de travail de micro-informatique, serveurs et matériels d’impression de la Ville de Marseille. Il comprend quatre lots.

ARTICLE 2 Les montants annuels, minimum et maximum HT et TTC sont les suivants :

Lot 1 : Maintenance des Postes de travail Apple et périphériques

84 000 Euros mini HT,

soit TTC

100 464 Euros.

320 000 Euros maxi HT,

soit TTC

382 720 Euros.

Lot 2 : Maintenance des Postes de travail sous Windows, des imprimantes et périphériques

90 000 Euros mini HT,

soit TTC

107 640 Euros.

350 000 Euros maxi HT,

soit TTC

418 600 Euros.

Lot 3 : Maintenance des Serveurs

20 000 Euros mini HT,

soit TTC

23 920 Euros.

80 000 Euros maxi HT,

soit TTC

95 680 Euros.

Lot 4 : Maintenance des Matériels d’impression de grand format

7 000 Euros mini HT,

soit TTC

8 372 Euros.

28 000 Euros maxi HT,

soit TTC

33 488 Euros.

ARTICLE 3 La durée des marchés sera d’un an à compter de leur notification au titulaire, puis renouvelable deux fois par reconduction expresse, par période d’un an.

ARTICLE 4 Monsieur le Maire ou son représentant est habilité à signer les marchés qui résulteront de l'avis d’appel public à la concurrence, ainsi que tout marché négocié consécutif à la décision de la Commission des Marchés de déclarer l’appel d’offres infructueux et de le relancer sous la forme négociée.

ARTICLE 5 Les crédits nécessaires seront inscrits au Budget de la Ville pour les exercices 2003 et suivants, section de fonctionnement.

Vu pour enrôlement

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Signé : Jean-Claude GAUDIN

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, FINANCES ET ADMINISTRATION GENERALE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN