D051F-02/0662/TUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 24 Juin 2002

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 93 membres.

02/0662/TUGE

SECRETARIAT GENERAL – TOURISME ET CONGRES – Adhésion de la Ville de Marseille à l'Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques.

02-6531-SG

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Madame l’Adjointe déléguée au Tourisme, aux Congrès et aux Relations avec les Institutions Européennes, soumet au Conseil Municipal, le rapport suivant :

Depuis six ans, le tourisme fait partie des axes forts inscrits dans le programme de développement économique.

Avec ses 2 600 ans d’histoire et son architecture diversifiée, ses théâtres, son opéra, ses musées, ses plages au coeur de la ville, ses calanques et ses îles immédiatement accessibles, Marseille est un site idéal pour le tourisme urbain, culturel, de loisirs ou d’affaires.

Marseille accueille chaque année environ trois millions de touristes qui réalisent près de 15 millions de nuitées touristiques. 254 congrès, séminaires ou colloques y ont été organisés en 2001 représentant 171 500 journées congressistes, 233 escales de croisière et 240 200 croisiéristes ont été accueillis, 391 900 visiteurs se sont rendus à l’Office du Tourisme. Les musées marseillais ont reçu plus de 400 000 visiteurs avec notamment des expositions de qualité.; le monument le plus fréquenté de la ville, Notre Dame de la Garde, a accueilli 967 700 personnes. Les 4000 chambres d’hôtels marseillaises, de toutes catégories, ont été occupées à 73% en moyenne tout au long de l’année 2001. Les retombées économiques liées au tourisme représentent environ 500 millions d’Euros chaque année. Marseille est devenue aujourd’hui une destination touristique reconnue.

Ce développement touristique nécessite d’organiser l’accueil, de favoriser l’animation, de réaliser des équipements et de promouvoir la qualité de la destination. Ces préoccupations sont communes à de nombreuses communes touristiques françaises qui, pour mieux accompagner leur développement touristique, souhaitent partager leurs expériences et se fédérer. Plus de 1100 stations classées, communes touristiques ou à vocation touristique se sont ainsi regroupées autour de l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques.

Cette association a pour objet essentiel d’assurer une liaison permanente avec les pouvoirs publics et d’aider au développement du potentiel touristique des communes. Elle a pour buts de réaliser des études précises et propres aux stations classées et communes touristiques, la création de liens de solidarité entre les maires concernés par ces sujets et la défense des intérêts spécifiques de ces stations et communes.

Lieu d’échanges et de réflexion, elle organise des réunions thématiques de terrain et des colloques relatifs aux préoccupations des communes touristiques, et participe aux travaux des organismes nationaux liés au tourisme tels que le Comité des Finances Locales, le Conseil National du Tourisme, le Comité National de l’Eau, ou l’Agence Française d’Ingénierie Touristique.

Afin que Marseille puisse bénéficier de l’expérience déjà acquise et participer de manière active à la reconnaissance de l’activité touristique, il est apparu nécessaire d’adhérer à cette association.

L’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques a examiné la demande d’adhésion de la Ville et lui a donné un avis favorable.

Il est donc demandé au Conseil Municipal de se prononcer sur l’adhésion de la Ville de Marseille à l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques dont le montant de la cotisation annuelle s’élève à 2 290 Euros.

Par ailleurs, conformément aux statuts de l’Association, les communes sont représentées par leur Maire, lequel peut désigner un représentant. Il convient de désigner le représentant de la Ville qui représentera Marseille aux Assemblées Générales et Réunions de l’Association.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est décidée l’adhésion de la Ville de Marseille à l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques, association régie par la loi de 1901, dont le siège social est fixé à Paris : 47, quai d’Orsay – 75007 Paris.

ARTICLE 2 Le représentant de la Ville en tant que membre de l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques sera :

– L’Adjoint au Maire délégué au Tourisme et aux Congrès.

ARTICLE 3 Le montant de la cotisation 2002 à l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques s’élève à 2 290 Euros.

ARTICLE 4 La dépense correspondante sera imputée sur les crédits du Budget Primitif 2002, gérés par le service Tourisme et Congrès (code 232), à la ligne budgétaire Nature 6281 : Concours divers (cotisations …) – Fonction 95.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MADAME L'ADJOINTE DÉLÉGUÉE AU TOURISME, AUX CONGRíˆS ET AUX RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Signé : Dominique VLASTO

Le Conseiller rapporteur de la Commission TRANSPORTS, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS, demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN