D04VB-02/0339/TUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 11 Mars 2002

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 91 membres.

02/0339/TUGE

DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES – ATELIER DE L'ESPACE PUBLIC – Place

Valère Bernard (13006) – Approbation des principes d'aménagement et de l'autorisation de programme.

02-6311-ATEP

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué à la Qualité de l’Espace Urbain, à l’Aménagement Urbain et à la Voirie, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

La place Valère Bernard occupe dans le Centre Ville de Marseille une position particulière à plusieurs titres. Malgré ses faibles dimensions, c’est avant tout un lieu de convivialité et d’animation du quartier Vauban, notamment par le nombre et la diversité de ses petits commerces de proximité et de ses activités ; on y trouve aussi un Bureau Municipal de Proximité et des lieux associatifs.

La place Valère Bernard est également un lieu de grande urbanité : située au carrefour de deux importants axes de composition de notre cité, le boulevard Vauban et le boulevard Notre Dame, c’est l’un des principaux itinéraires d’accès à Notre Dame de la Garde.

Sa forme ronde, très rare à Marseille, participe de son charme et contribue à sa

qualité de vie.

Elle doit son nom à un grand artiste marseillais, Valère Bernard né à Marseille en 1860, dont l’éclectisme et l’originalité sont mal connus : à la fois poète et romancier de langue provençale, journaliste, peintre, sculpteur et homme de science.

Mais cet espace porte en lui-même les défauts de ses qualités ; en effet, la place Valère Bernard subit les conséquences négatives de son animation : le désordre occasionné par le stationnement anarchique prive ce lieu de toute possibilité de valorisation urbaine et fonctionnelle. Le piéton n’y a plus sa place, les livraisons et la circulation fonctionnent mal.

L’objectif est, dans la continuité du Schéma de Cohérence et du Plan de Déplacement Urbain de redonner à la place Valère Bernard une image de véritable Espace Public et d’affirmer sa position de réel noyau villageois.

L’aménagement proposé répond aux caractéristiques suivantes :

  • renforcer la position stratégique et la forme ronde de la place en soulignant les deux axes de composition et en installant, à leur rencontre, une fontaine et une oeuvre d’art,

  • redonner aux façades des immeubles leur lisibilité perdue,

  • retrouver un espace pour les piétons,

  • valoriser et compléter le végétal existant,

  • améliorer le fonctionnement circulatoire et les livraisons.

    On tirera partie de la déclivité des lieux pour participer à leur mise en scène et à leur valorisation. Les sols seront réhabilités avec des matériaux traditionnels de qualité comme la pierre calcaire blanche. Le mobilier urbain en fonte et la rénovation de l’éclairage contribueront à la nouvelle image du noyau villageois.

    Cet aménagement regroupe à la fois des travaux de compétences communautaire et municipale. La Communauté Urbaine prendra à sa charge les travaux relatifs à la voirie. La Ville de Marseille, de son côté, se chargera des travaux d’éclairage, d’espaces verts et de l’installation de la fontaine, qui font l’objet du présent rapport.

    Le montant de l’autorisation de programme relative aux travaux de compétence municipale est estimé à 94 600 Euros. Les travaux relevant de la compétence de la Ville de Marseille seront réalisés à partir de marchés à bons de commande.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Sont approuvés les principes d’aménagement de la place Valère Bernard.

    ARTICLE 2 Est approuvée l’autorisation de programme estimée à 94 600 Euros TTC, selon l’échéancier des crédits de paiement suivant :

    • exercice 2002 : 16 000 euros

    • exercice 2003 : 78 600 euros.

ARTICLE 3 Est autorisée la réalisation des travaux de compétence Ville pour l’aménagement de la place Valère Bernard, à partir des marchés à bons de commande de la Ville.

ARTICLE 4 Les crédits correspondant au financement de cette opération seront inscrits aux Budgets 2002 et suivant en section d’investissement. La dépense sera intégralement à la charge de la Ville.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ À LA QUALITÉ DE L'ESPACE URBAIN, À L'AMÉNAGEMENT URBAIN ET À LA VOIRIE

Signé : Maurice TALAZAC

Le Conseiller rapporteur de la Commission TRANSPORTS, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN