D02PT-00/0935/EUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 2 Octobre 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres.

00/0935/EUGE

SECRETARIAT GENERAL – PLAN MARSEILLE EMPLOI – Subvention à l'association Loi 1901 "Proxim'services" pour la mise en oeuvre du projet Relais Familles 2000, chantier d'insertion.

00-3521-PME

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l'Economie, à l'Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d'Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Le Plan Marseille Emploi dont le bilan a été présenté au Conseil Municipal du 28 février 2000, s’est notamment fixé comme objectif, dans le cadre de rôle actif de la Ville dans l’environnement social, d’assurer un véritable débouché sur l’emploi à l’issue des parcours d’insertion à des personnes de bas niveau de qualification.

C’est dans cette logique que l’association Proxim’services, en partenariat avec l’Etat, la Ville de Marseille, le Port Autonome et le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de Marseille (PLIE), initie un chantier d’insertion « Relais Famille 2000″.

Il s’agit de proposer à des demandeurs d’emploi de premier niveau de qualification, un emploi qui correspond à une étape dans leur parcours de retour vers l’emploi.

Parallèlement, cette action répond à l’émergence de besoins nouveaux : les services

aux particuliers.

En effet, l’objectif de l’action est double :

  • d’une part, proposer à des publics demandeurs d’emploi, de premier niveau de

    qualification, issus de dispositifs d’accompagnement, un emploi de parcours qui leur permette :

    • d’initier ou de valider une professionnalisation dans les métiers d’accueil et/ou de services aux personnes,

    • de mettre en place des formations pendant et après l’étape,

    • d’acquérir une première ou nouvelle expérience professionnelle.

  • d’autre part, offrir aux usagers du Port un accueil qui intègre à la fois, des activités non marchandes visant à améliorer l’image et la qualité de la prestation rendue, et des activités marchandes avec un service payant, basées sur les loisirs, la détente, les vacances.

    Cette opération s’articule autour de trois axes :

  • l’accueil biberonnerie,

  • l’accueil information,

d’insertion.

– l’animation spectacle, massage assis, prestations qui se situent hors du chantier

L’animation de l’action est réalisée par à Proxim’Services, dont la mission globale est

de développer tous les services permettant de créer un tissu social de solidarité, de proximité et d’entraide. Ces services favorisent la création de nouveaux emplois et la reconnaissance d’un métier.

20 personnes sont recrutées en qualité d’agent d’ambiance et d’accueil, en Contrat Emploi Solidarité, pour une période de 3 mois de Juillet à Septembre.

Le personnel est sélectionné par le PLIE, parmi ses bénéficiaires, et par l’association Proxim’Services en fonction de la qualification, des compétences acquises et de l’aptitude de ce public à travailler auprès des familles.

Afin de professionnaliser les agents d’accueil, un suivi individuel et collectif est assuré par les encadrants de Proxim’Services qui servent de relais au PLIE notamment pour ce qui relève du suivi professionnel et social.

Le budget prévisionnel de ce chantier d’insertion s’élève à 480 328 F qui se définit

comme suit :

  • Etat – CNASEA (CES) 232 876 F,

  • DDTEFP 60 000 F,

  • PLIE de Marseille 57 452 F,

  • Port Autonome de Marseille 100 000 F,

  • Ville de Marseille (Mission Marseille Emploi) 30 000 F.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la

    délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Est attribuée une subvention de 30 000 F à l’association Loi 1901

    « Proxim’services » pour la mise en oeuvre de l’opération « Relais Familles 2000″.

    ARTICLE 2 La dépense correspondante est inscrite au Budget Primitif 2000 – Mission Marseille Emploi – Nature 6574 – Fonction 90.

    Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

    MONSIEUR LE PREMIER ADJOINT DÉLÉGUÉ À L'ECONOMIE, À L'EMPLOI, À LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITÉS, AUX TECHNOPí”LES ET À EUROMÉDITERRANÉE

    Signé : Renaud MUSELIER

    Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

    Cette proposition mise aux voix est adoptée.

    Certifié conforme

    LE MAIRE DE MARSEILLE SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

    Jean-Claude GAUDINMonsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l'Economie, à l'Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d'Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

    Le Plan Marseille Emploi dont le bilan a été présenté au Conseil Municipal du 28 février 2000, s’est notamment fixé comme objectif, dans le cadre de rôle actif de la Ville dans l’environnement social, d’assurer un véritable débouché sur l’emploi à l’issue des parcours d’insertion à des personnes de bas niveau de qualification.

    C’est dans cette logique que l’association Proxim’services, en partenariat avec l’Etat, la Ville de Marseille, le Port Autonome et le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de Marseille (PLIE), initie un chantier d’insertion « Relais Famille 2000″.

    Il s’agit de proposer à des demandeurs d’emploi de premier niveau de qualification, un emploi qui correspond à une étape dans leur parcours de retour vers l’emploi.

    Parallèlement, cette action répond à l’émergence de besoins nouveaux : les services

    aux particuliers.

    En effet, l’objectif de l’action est double :

    – d’une part, proposer à des publics demandeurs d’emploi, de premier niveau de

    qualification, issus de dispositifs d’accompagnement, un emploi de parcours qui leur permette :

    • d’initier ou de valider une professionnalisation dans les métiers d’accueil et/ou de services aux personnes,

    • de mettre en place des formations pendant et après l’étape,

    • d’acquérir une première ou nouvelle expérience professionnelle.

  • d’autre part, offrir aux usagers du Port un accueil qui intègre à la fois, des activités non marchandes visant à améliorer l’image et la qualité de la prestation rendue, et des activités marchandes avec un service payant, basées sur les loisirs, la détente, les vacances.

    Cette opération s’articule autour de trois axes :

  • l’accueil biberonnerie,

  • l’accueil information,

  • l’animation spectacle, massage assis, prestations qui se situent hors du chantier

    d’insertion.

    L’animation de l’action est réalisée par à Proxim’Services, dont la mission globale est

    de développer tous les services permettant de créer un tissu social de solidarité, de proximité et d’entraide. Ces services favorisent la création de nouveaux emplois et la reconnaissance d’un métier.

    20 personnes sont recrutées en qualité d’agent d’ambiance et d’accueil, en Contrat Emploi Solidarité, pour une période de 3 mois de Juillet à Septembre.

    Le personnel est sélectionné par le PLIE, parmi ses bénéficiaires, et par l’association Proxim’Services en fonction de la qualification, des compétences acquises et de l’aptitude de ce public à travailler auprès des familles.

    Afin de professionnaliser les agents d’accueil, un suivi individuel et collectif est assuré par les encadrants de Proxim’Services qui servent de relais au PLIE notamment pour ce qui relève du suivi professionnel et social.

    Le budget prévisionnel de ce chantier d’insertion s’élève à 480 328 F qui se définit

    comme suit :

  • Etat – CNASEA (CES) 232 876 F,

  • DDTEFP 60 000 F,

  • PLIE de Marseille 57 452 F,

  • Port Autonome de Marseille 100 000 F,

  • Ville de Marseille (Mission Marseille Emploi) 30 000 F.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est attribuée une subvention de 30 000 F à l’association Loi 1901

« Proxim’services » pour la mise en oeuvre de l’opération « Relais Familles 2000″.

ARTICLE 2 La dépense correspondante est inscrite au Budget Primitif 2000 – Mission Marseille Emploi – Nature 6574 – Fonction 90.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE PREMIER ADJOINT DÉLÉGUÉ À L'ECONOMIE, À L'EMPLOI, À LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITÉS, AUX TECHNOPí”LES ET À EUROMÉDITERRANÉE

Signé : Renaud MUSELIER

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN