D02PS-00/0939/EUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 2 Octobre 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres.

00/0939/EUGE

SECRETARIAT GENERAL – PLAN MARSEILLE EMPLOI – Subvention à l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs de Marseille (ESIM).

00-3520-PME

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition conjointe de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l’Economie, à l’Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d’Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, et de Monsieur le Conseiller délégué à la Recherche Scientifique, au Sida et à la Toxicomanie, à l’Enseignement Supérieur, aux Nouvelles Technologies, aux Relations avec les Communautés et à « Marseille Espérance », soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Le Plan Marseille Emploi dont le bilan a été présenté au Conseil Municipal du 28 février 2000, a notamment placé l’emploi des jeunes parmi ses priorités.

Dans cette logique, il a pour mission de fédérer tous les partenaires locaux intervenant dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la collaboration entre la Ville de Marseille et l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Marseille (ESIM) qui s’est formalisée par une convention signée en 1997. Un premier avenant intervenu en 1999 a fixé le programme d’actions pour l’année scolaire 1999/2000.

Les résultats encourageants de ces opérations nous conduisent aujourd’hui à les

reconduire.

En effet, lors de la dernière réunion du comité de suivi, il a été décidé d’un commun

accord de poursuivre, tout en les faisant évoluer, les actions menées au cours de l’année scolaire 1999/2000.

Les objectifs ont été réalisés et une soixantaine de cadres demandeurs d’emploi et d’étudiants ont été formés.

Il s’agit aujourd’hui de définir le programme des actions retenues pour l’année scolaire

2000/2001.

Ces actions peuvent être réparties en deux catégories :

  • celles qui nécessitent une part de financement de la Ville de Marseille,

  • celles dont le financement est déjà couvert ou pris en charge par le groupe ESIM. I – Actions faisant l’objet d’une demande de financement :

    • organisation de stages qualifiants Conception Assisté par Ordinateur (CAO) pour les cadres et techniciens au chômage, proposés par la Ville de Marseille, en partenariat avec l’ANPE Cadres et l’APEC. La formation concerne le logiciel leader sur le marché : Pro-Engineer,

    • ouverture du module Création d’Entreprise de l’ESIM à des participants choisis par la Ville de Marseille parmi les demandeurs d’emploi, futurs créateurs d’entreprise sollicitant un prêt CPEM,

    • mise en oeuvre d’un cursus « création d’entreprises » au sein de l’ESIM,

      Ce cursus est actuellement en phase transitoire et doit être entièrement opérationnel pour les étudiants intégrant l’ESIM en septembre 2000.

      Parallèlement, l’ESIM a démarré l’application auprès des premiers étudiants

      intéressés.

      En relation avec cette formation, l’ESIM prévoit d’aménager un local destiné à la

      fonction « incubateur » afin que les étudiants aient un lieu commun identifié, oí¹ ils trouveront toute l’information souhaitée et oí¹ ils pourront tester leur projet d’entreprise.

    • formation doctorants : Etude de faisabilité d’une formation complémentaire de moyenne durée pour accompagner les projets de création d’activité sur Marseille Provence des diplômés des écoles d’ingénieurs et des universités.

      II – Actions dont le financement est déjà couvert ou pris en charge par le groupe

      ESIM :

    • intégration d’une visite du Technopôle et du groupe ESIM dans le programme

      d’accueil d’entreprises nouvelles par la Ville.

      Cette action peut être poursuivie sans modification : le service communication du groupe ESIM s’engage à faire visiter le site, sur simple demande de la Ville, et à informer les entreprises des ressources technologiques disponibles au sein du groupe ESIM.

      En 2000, plusieurs représentant de clubs d’affaires et industriels régionaux ont ainsi approfondi leur connaissance de technopôle et de l’ESIM, il s’agit du Centre Franco-Allemand, le Groupe d’Intérêts Scandinaves En Provence (GISEP), la société BERTIN et une délégation arménienne notamment.

      d’interventions.

      De plus, le 10ème anniversaire du technopôle a largement permis ce type

  • recrutement, par la Ville, d’apprentis-ingénieurs de l’ESIM

    Depuis plusieurs années, l’ESIM offre la possibilité aux étudiants d’effectuer leur

    formation d’ingénieur sur le principe de l’apprentissage. Ce cursus prévoit qu’à partir du mois de janvier de la deuxième année scolaire, l’apprenti-ingénieur établisse une convention avec une entreprise pour toute la durée de la suite de sa formation, soit un contrat de 21 mois, représentant 8 mois de formation et 13 mois en entreprise. L’alternance des périodes formation/entreprise est déterminée par l’ESIM.

    Sur le principe, il a été décidé que la Ville recruterait un apprenti-ingénieur par an. Un étudiant de la promotion 2001 a d’ailleurs saisi cette opportunité.

    L’ESIM assurera l’organisation et le suivi pédagogique des actions. La Ville, de son côté, prendra en charge une partie des frais de formation, d’organisation de stages et de mise en place de modules pour un montant de 290 000 F.

    Cette collaboration Ville de Marseille – ESIM devrait ainsi bénéficier à environ quatre vingt étudiants ou cadres chômeurs, et fait l’objet d’un avenant n° 2 à la convention initiale.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LA DELIBERATION N° 97/841/EUGE DU 24 NOVEMBRE 1997 VU LA DELIBERATION N° 99/646/EUGE DU 19 JUILLET 1999 OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Est approuvé l’avenant n° 2 à la convention entre la Ville de Marseille et la CCIMP, pour le compte de son groupe ESIM, joint à la présente délibération.

    ARTICLE 2 Monsieur le Maire ou son représentant, est habilité à signer ledit avenant.

    ARTICLE 3 La participation de la Ville d’un montant de 290 000 F est imputée au Budget Primitif 2000, Fonction 90 Nature 6574 et sera versée au Groupe ESIM/Chambre de Commerce.

    Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

    MONSIEUR LE PREMIER ADJOINT DÉLÉGUÉ À L'ECONOMIE, À L'EMPLOI, À LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITÉS, AUX TECHNOPí”LES ET À EUROMÉDITERRANÉE

    Signé : Renaud MUSELIER

    MONSIEUR LE CONSEILLER DELEGUE A LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, AU SIDA, A LA TOXICOMANIE, A L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES, AUX RELATIONS AVEC LES COMMUNAUTES ET A MARSEILLE ESPERANCE

    Signé : Jean-François MATTEI

    Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

    Cette proposition mise aux voix est adoptée.

    Certifié

    conforme

    LE

    SENATEUR

    MAIRE

    DES

    DE

    MARSEILLE

    BOUCHES-DU-RHONE

    Jean-Claude GAUDINMonsieur le Maire, sur la proposition conjointe de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l’Economie, à l’Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d’Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, et de Monsieur le Conseiller délégué à la Recherche Scientifique, au Sida et à la Toxicomanie, à l’Enseignement Supérieur, aux Nouvelles Technologies, aux Relations avec les Communautés et à « Marseille Espérance », soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

    Le Plan Marseille Emploi dont le bilan a été présenté au Conseil Municipal du 28 février 2000, a notamment placé l’emploi des jeunes parmi ses priorités.

    Dans cette logique, il a pour mission de fédérer tous les partenaires locaux intervenant dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle.

    C’est dans ce cadre que s’inscrit la collaboration entre la Ville de Marseille et l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Marseille (ESIM) qui s’est formalisée par une convention signée en 1997. Un premier avenant intervenu en 1999 a fixé le programme d’actions pour l’année scolaire 1999/2000.

    Les résultats encourageants de ces opérations nous conduisent aujourd’hui à les

    reconduire.

    En effet, lors de la dernière réunion du comité de suivi, il a été décidé d’un commun

    accord de poursuivre, tout en les faisant évoluer, les actions menées au cours de l’année scolaire 1999/2000.

    Les objectifs ont été réalisés et une soixantaine de cadres demandeurs d’emploi et d’étudiants ont été formés.

    Il s’agit aujourd’hui de définir le programme des actions retenues pour l’année scolaire

    2000/2001.

    Ces actions peuvent être réparties en deux catégories :

    • celles qui nécessitent une part de financement de la Ville de Marseille,

    • celles dont le financement est déjà couvert ou pris en charge par le groupe ESIM. I – Actions faisant l’objet d’une demande de financement :

    • organisation de stages qualifiants Conception Assisté par Ordinateur (CAO) pour les cadres et techniciens au chômage, proposés par la Ville de Marseille, en partenariat avec l’ANPE Cadres et l’APEC. La formation concerne le logiciel leader sur le marché : Pro-Engineer,

    • ouverture du module Création d’Entreprise de l’ESIM à des participants choisis par la Ville de Marseille parmi les demandeurs d’emploi, futurs créateurs d’entreprise sollicitant un prêt CPEM,

    • mise en oeuvre d’un cursus « création d’entreprises » au sein de l’ESIM,

      Ce cursus est actuellement en phase transitoire et doit être entièrement opérationnel pour les étudiants intégrant l’ESIM en septembre 2000.

      Parallèlement, l’ESIM a démarré l’application auprès des premiers étudiants

      intéressés.

      En relation avec cette formation, l’ESIM prévoit d’aménager un local destiné à la

      fonction « incubateur » afin que les étudiants aient un lieu commun identifié, oí¹ ils trouveront toute l’information souhaitée et oí¹ ils pourront tester leur projet d’entreprise.

    • formation doctorants : Etude de faisabilité d’une formation complémentaire de moyenne durée pour accompagner les projets de création d’activité sur Marseille Provence des diplômés des écoles d’ingénieurs et des universités.

      II – Actions dont le financement est déjà couvert ou pris en charge par le groupe

      ESIM :

    • intégration d’une visite du Technopôle et du groupe ESIM dans le programme

      d’accueil d’entreprises nouvelles par la Ville.

      Cette action peut être poursuivie sans modification : le service communication du groupe ESIM s’engage à faire visiter le site, sur simple demande de la Ville, et à informer les entreprises des ressources technologiques disponibles au sein du groupe ESIM.

      En 2000, plusieurs représentant de clubs d’affaires et industriels régionaux ont ainsi approfondi leur connaissance de technopôle et de l’ESIM, il s’agit du Centre Franco-Allemand, le Groupe d’Intérêts Scandinaves En Provence (GISEP), la société BERTIN et une délégation arménienne notamment.

      d’interventions.

      De plus, le 10ème anniversaire du technopôle a largement permis ce type

  • recrutement, par la Ville, d’apprentis-ingénieurs de l’ESIM

Depuis plusieurs années, l’ESIM offre la possibilité aux étudiants d’effectuer leur

formation d’ingénieur sur le principe de l’apprentissage. Ce cursus prévoit qu’à partir du mois de janvier de la deuxième année scolaire, l’apprenti-ingénieur établisse une convention avec une entreprise pour toute la durée de la suite de sa formation, soit un contrat de 21 mois, représentant 8 mois de formation et 13 mois en entreprise. L’alternance des périodes formation/entreprise est déterminée par l’ESIM.

Sur le principe, il a été décidé que la Ville recruterait un apprenti-ingénieur par an. Un étudiant de la promotion 2001 a d’ailleurs saisi cette opportunité.

L’ESIM assurera l’organisation et le suivi pédagogique des actions. La Ville, de son côté, prendra en charge une partie des frais de formation, d’organisation de stages et de mise en place de modules pour un montant de 290 000 F.

Cette collaboration Ville de Marseille – ESIM devrait ainsi bénéficier à environ quatre vingt étudiants ou cadres chômeurs, et fait l’objet d’un avenant n° 2 à la convention initiale.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LA DELIBERATION N° 97/841/EUGE DU 24 NOVEMBRE 1997 VU LA DELIBERATION N° 99/646/EUGE DU 19 JUILLET 1999 OUí LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvé l’avenant n° 2 à la convention entre la Ville de Marseille et la CCIMP, pour le compte de son groupe ESIM, joint à la présente délibération.

ARTICLE 2 Monsieur le Maire ou son représentant, est habilité à signer ledit avenant.

ARTICLE 3 La participation de la Ville d’un montant de 290 000 F est imputée au Budget Primitif 2000, Fonction 90 Nature 6574 et sera versée au Groupe ESIM/Chambre de Commerce.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE PREMIER ADJOINT DÉLÉGUÉ À L'ECONOMIE, À L'EMPLOI, À LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITÉS, AUX TECHNOPí”LES ET À EUROMÉDITERRANÉE

Signé : Renaud MUSELIER

MONSIEUR LE CONSEILLER DELEGUE A LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, AU SIDA, A LA TOXICOMANIE, A L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES, AUX RELATIONS AVEC LES COMMUNAUTES ET A MARSEILLE ESPERANCE

Signé : Jean-François MATTEI

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN