D02ND-00/0927/CESS

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 2 Octobre 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres.

00/0927/CESS

DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES CULTURELLES – DIRECTION DES MUSEES – Exposition

"Rétrospective Félix VALLOTTON" en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon.

00-3433-MUSEES

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué aux Musées et aux Monuments Historiques, au Muséum et à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Depuis une vingtaine d’années, plusieurs expositions aux Etats-Unis, mais surtout en Europe, ont été consacrées à l’oeuvre de Félix Vallotton. La rétrospective de 1991-1993, commencée à l’Université de Yale et reprise dans plusieurs musées américains et européens, fut particulièrement marquante, de même que celle organisée en Allemagne par Munich et Essen en 1995-1996. En France, patrie adoptive de Vallotton, quelques expositions ont cherché récemment à explorer les points précis : les paysages de Normandie et de Bretagne à Morlaix en 1998, les nus au Musée Maillol à Paris en 1998, Honfleur et la Normandie à Honfleur en 1999. Mais la dernière véritable rétrospective, inscrite d’ailleurs dans un circuit de musées européens, remonte à 1979 et fut celle présentée au Petit Palais à Paris.

Il semble donc opportun, vingt deux ans après, de remontrer en France Félix Vallotton dans la diversité et l’ampleur de sa création et de tenter d’en proposer au public français une approche renouvelée, dans le contexte notamment du réexamen global de la période entraîné par l’ouverture du Musée d’Orsay et par les grandes monographies consacrées ces dernières années à ses contemporains.

Pour ce faire, deux grands musées de région, le Musée des Beaux-Arts de Lyon et le Musée Cantini de Marseille, dans le cadre des échanges culturels entre les Villes de Lyon et de Marseille, ont décidé d’associer leurs efforts de février à août 2001. En conséquence, elles ont décidé de conclure une convention de coproduction. L’accent sera volontairement mis sur les paysages tout en recherchant à respecter et même à souligner la diversité de l’oeuvre et en insistant sur l’originalité et la qualité du processus créatif jusque dans les dernières années.

Le montant global de cette opération est estimé à 2 MF dont la dépense sera partagée à parité par les deux partenaires.

Une convention de coproduction entre les Villes de Lyon et de Marseille a été établie afin de régler les modalités d’organisation de l’exposition « Rétrospective Félix VALLOTTON ».

Grâce à cette exposition, le Musée Cantini de Marseille recevra ainsi quelque 170 oeuvres inestimables de cet artiste.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvée la convention de coproduction entre les Villes de Lyon et de Marseille ci-annexée réglant les modalités d’organisation de l’exposition

« Rétrospective Félix VALLOTTON ».

ARTICLE 2 Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer la convention ci- annexée.

ARTICLE 3 Le coût global de cette opération est estimé à 2 MF à partager par chacune des deux villes.

L’organisation et la préparation administrative de l’exposition incombent au Musée des Beaux-Arts de Lyon en collaboration avec le Musée Cantini de Marseille. Le Musée de Lyon se charge des demandes de prêt des oeuvres pour les deux étapes de cette exposition.

ARTICLE 4 Les modalités concernant le prêt, le transport, l’emballage et l’assurance des oeuvres seront réglées intégralement par la Ville de Lyon ; la Ville de Marseille lui remboursera les frais dont elle sera débitrice.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ AUX MUSÉES ET AUX MONUMENTS HISTORIQUES, AU MUSÉUM ET À L'ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE MARSEILLE

Signé : Roger LUCCIONI

Le Conseiller rapporteur de la Commission CULTURE, EDUCATION, SOLIDARITE ET SPORTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDINMonsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué aux Musées et aux Monuments Historiques, au Muséum et à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Depuis une vingtaine d’années, plusieurs expositions aux Etats-Unis, mais surtout en Europe, ont été consacrées à l’oeuvre de Félix Vallotton. La rétrospective de 1991-1993, commencée à l’Université de Yale et reprise dans plusieurs musées américains et européens, fut particulièrement

marquante, de même que celle organisée en Allemagne par Munich et Essen en 1995-1996. En France, patrie adoptive de Vallotton, quelques expositions ont cherché récemment à explorer les points précis : les paysages de Normandie et de Bretagne à Morlaix en 1998, les nus au Musée Maillol à Paris en 1998, Honfleur et la Normandie à Honfleur en 1999. Mais la dernière véritable rétrospective, inscrite d’ailleurs dans un circuit de musées européens, remonte à 1979 et fut celle présentée au Petit Palais à Paris.

Il semble donc opportun, vingt deux ans après, de remontrer en France Félix Vallotton dans la diversité et l’ampleur de sa création et de tenter d’en proposer au public français une approche renouvelée, dans le contexte notamment du réexamen global de la période entraîné par l’ouverture du Musée d’Orsay et par les grandes monographies consacrées ces dernières années à ses contemporains.

Pour ce faire, deux grands musées de région, le Musée des Beaux-Arts de Lyon et le Musée Cantini de Marseille, dans le cadre des échanges culturels entre les Villes de Lyon et de Marseille, ont décidé d’associer leurs efforts de février à août 2001. En conséquence, elles ont décidé de conclure une convention de coproduction. L’accent sera volontairement mis sur les paysages tout en recherchant à respecter et même à souligner la diversité de l’oeuvre et en insistant sur l’originalité et la qualité du processus créatif jusque dans les dernières années.

Le montant global de cette opération est estimé à 2 MF dont la dépense sera partagée à parité par les deux partenaires.

Une convention de coproduction entre les Villes de Lyon et de Marseille a été établie afin de régler les modalités d’organisation de l’exposition « Rétrospective Félix VALLOTTON ».

Grâce à cette exposition, le Musée Cantini de Marseille recevra ainsi quelque 170 oeuvres inestimables de cet artiste.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvée la convention de coproduction entre les Villes de Lyon et de Marseille ci-annexée réglant les modalités d’organisation de l’exposition

« Rétrospective Félix VALLOTTON ».

ARTICLE 2 Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer la convention ci- annexée.

ARTICLE 3 Le coût global de cette opération est estimé à 2 MF à partager par chacune des deux villes.

L’organisation et la préparation administrative de l’exposition incombent au Musée des Beaux-Arts de Lyon en collaboration avec le Musée Cantini de Marseille. Le Musée de Lyon se charge des demandes de prêt des oeuvres pour les deux étapes de cette exposition.

ARTICLE 4 Les modalités concernant le prêt, le transport, l’emballage et l’assurance des oeuvres seront réglées intégralement par la Ville de Lyon ; la Ville de Marseille lui remboursera les frais dont elle sera débitrice.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ AUX

MUSÉES ET AUX MONUMENTS HISTORIQUES, AU MUSÉUM ET À L'ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE MARSEILLE

Signé : Roger LUCCIONI

Le Conseiller rapporteur de la Commission CULTURE, EDUCATION, SOLIDARITE ET SPORTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN