D02HF-00/0667/EUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 26 Juin 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 85 membres.

00/0667/EUGE

DIRECTION GENERALE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE – DIRECTION TOURISME ET

CONGRES – GRAND PROJET URBAIN – Mise en place des "Chemins des Peintres", itinéraires touristiques sur les peintres de l'Estaque – Approbation du projet, de l'autorisation de programme et du mode de dévolution des travaux.

00-3219-DGDE

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition conjointe de Madame l’Adjoint délégué au Tourisme, aux Congrès et aux Fêtes et de Monsieur le Conseiller délégué au Développement Social Urbain, à la Politique de la Ville et au Grand Projet Urbain, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Lors de sa séance du 22 Juillet 1996, le Conseil Municipal a approuvé les principes d »˜aménagement de l’Estaque constituant l’un des projets phares du Grand Projet Urbain.

Par la délibération n° 98/429/EHCV du 25 Mars 1998, le Conseil Municipal, parmi d’autres actions, a retenu la nécessaire requalification du noyau villageois de l’Estaque.

C’est dans cet axe de réhabilitation que s’intègre la mise en place d’itinéraires touristiques mettant en exergue l’importance de l’Estaque dans l’évolution du monde pictural.

A la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, Cézanne et à sa suite, Braque, Derain, Dufy, Marquet… ont posé leur chevalet à l’Estaque oí¹ ils trouvèrent une lumière, des couleurs et une structure de paysage propres à inspirer leur nouvelle façon de peindre. L’Estaque fût ainsi havre d’accueil de l’impressionnisme avant d’être transfigurée par les Cubistes et les Fauves.

Depuis plusieurs années, des visiteurs viennent de plus en plus nombreux pour chercher à l’Estaque des traces de ce passage. Cependant, ils ne trouvent sur place aucune indication et bien peu d’habitants capables de les renseigner sur ce singulier patrimoine.

De plus, l’Estaque ne correspond pas au village des peintres que certains visiteurs

attendent.

L’Estaque est un creuset oí¹ l’histoire a façonné un art de vivre original à la croisée de lieux singuliers tels que la Chapelle de la Galline, les usines des Riaux, le Chaudron, le port de pêche…

C’est toute cette richesse patrimoniale que la Ville de Marseille et le Grand Projet Urbain souhaitent mettre en valeur en fédérant différents projets imaginés par des associations d’habitants.

Il est donc envisagé la réalisation de plusieurs itinéraires de visites :

  • le premier cheminement accessible à pied par tous, limité au noyau villageois, permettra de découvrir seul ou en famille la mémoire de l’Estaque grâce à des panneaux d’information. Le contenu de ceux-ci assurera une présentation d’oeuvres picturales réalisées à l’Estaque et commentées à la lumière des contextes socio-économiques et paysagers ;

  • le second itinéraire sera structuré autour de conférences-visites à organiser par l’Office du Tourisme. Ce parcours répondra aux besoins des visiteurs ayant des attentes culturelles et patrimoniales plus affinées. Il permettra de découvrir des sites plus éloignés tels que la Chapelle de la Galline ou le Vallon du Marinier.

    D’une manière générale, chaque station fera l’objet d’un aménagement paysager

    adapté.

    Les équipements seront complétés par la mise en place d’un dispositif d’accueil dans le village et par l’édition d’un document papier à la disposition des visiteurs.

    Une autorisation de programme de 2,2 MF a été programmée pour cette opération. Des subventions seront sollicitées auprès de la Région, de l’Etat, de l’Union Européenne pour un montant total de 1 515 000 F se décomposant comme suit :

  • Région 190 000 F

    – Etat 568 000 F

  • Crédits Européens 757 000 F.

Les travaux seront effectués :

  • sur les marchés à commande de la Ville pour la réalisation des aménagements paysagers ;

  • sur lettres de commande après consultation pour la conception des panneaux signalétiques et du document de présentation,

  • sur marché après appel d’offres ouverts pour la réalisation et la mise en place des panneaux et des supports.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LA DELIBERATION N° 96/462/EHCV DU 22 JUILLET 1996 VU LA DELIBERATION N° 98/429/EHCV DU 25 MARS 1998

    OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Est approuvée la réalisation d’itinéraires de visites touristiques à l’Estaque ayant pour fil conducteur « les Peintres de l’Estaque » et intitulé « les Chemins des Peintres ».

    ARTICLE 2 Est approuvée l’autorisation de programme pour un montant de 2,2 MF.

    ARTICLE 3 Des subventions seront sollicitées auprès de la Région, de l’Etat et de l’Union Européenne à hauteur de :

    Région 190 000 F

    Etat 568 000 F

    Crédits Européens 757 000 F.

    ARTICLE 4 Les dépenses seront imputées aux Budgets 2000 et 2001 sur les lignes budgétaires suivantes :

    • Fonction 823 – Nature 2312 600 000 F

    • Fonction 823 – Nature 2313 920 000 F

    • Fonction 821 – Nature 2158 680 000 F

ARTICLE 5 Monsieur le Maire ou son représentant est habilité à signer tout document afférant à cette opération.

ARTICLE 6 En cas d’appel d’offres infructueux, Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à passer un marché négocié.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal MADAME L'ADJOINT DÉLÉGUÉ AU

TOURISME, AUX CONGRíˆS ET AUX FíŠTES

Signé : Dominique VLASTO

MONSIEUR LE CONSEILLER DELEGUE AU DEVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

A LA POLITIQUE DE LA VILLE, ET AU GRAND PROJET URBAIN

Signé : Bernard SUSINI

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN