D02AV-00/0536/EHCV

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 29 Mai 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 85 membres.

00/0536/EHCV

DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES – DIRECTION DE LA VOIRIE – Quartier

Vieille Chapelle 8ème – Aménagement de la rue Floralia entre la traverse Pourrière et le Lycée Hôtelier – Elargissement de la traverse Pourrière entre la traverse le Mée et l'avenue Zénatti – Lancement d'un appel d'offres ouvert – Approbation d'une autorisation de programme.

00-2983-VRI

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur l'Adjoint délégué à la Voirie, à l'Eclairage, à la Circulation, au Stationnement, au Contrôle du Stationnement, à Marseille Parc Auto et à "Allo Mairie", soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

La rue Floralia, entre la traverse Pourrière et le Lycée Hôtelier, présente à ce jour une plate-forme nue de tout aménagement. Une restructuration de cet espace est envisagée pour répondre aux exigences de la circulation et de la sécurité.

La traverse Pourrière entre la traverse le Mée et l’avenue Zénatti, large de 3,00 m seulement, n’est plus adaptée aux besoins viaires du quartier. Une circulation à double sens est nécessaire ainsi que la création de trottoirs et de bandes cyclables. Le carrefour Pourrière/Zénatti, en prévision de l’augmentation du trafic, sera en outre, équipé de feux tricolores.

Ces deux voies font l’objet d’un seul projet. En effet, la rue Floralia débouchant sur la traverse Pourrière, ne peut être traitée indépendamment, et inversement, la traverse Pourrière élargie gèrera un plus grand trafic, dont une partie aura pour origine la rue Floralia.

Les travaux comprendront notamment :

  • les démolitions, le décapage et les terrassements après implantation des emprises,

  • les remblais et la mise en place des réseaux : éclairage public, signalisation lumineuse et assainissement pluvial,

  • la clôture des propriétés riveraines intéressées par le projet et leur accès,

  • la pose des bordures, la construction des caniveaux,

  • l’exécution des structures de chaussée : couches de fondation et de base,

  • la réalisation des revêtements bitumeux,

  • la pose de mobilier urbain, de la signalisation verticale et horizontale.

    La réalisation de cette opération nécessite l’approbation d’une autorisation de programme fixée à 7,5 MF TTC.

    En vue de la passation du marché de travaux correspondant, il est proposé de lancer un appel d’offres ouvert conformément aux articles 296 à 298 du Code des Marchés Publics sur la base du dossier technique ci-annexé.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LE CODE DES MARCHES PUBLICS

    OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Est approuvé l’aménagement de la rue Floralia entre la traverse Pourrière et le Lycée Hôtelier ainsi que l’élargissement de la traverse Pourrière entre la traverse le Mée et l’avenue Zénatti, dans la limite d’une autorisation de programme fixée à 7,5 MF TTC, selon l’échéancier des crédits de paiement suivant :

    • exercice 2000 : 1, 0 MF,

    • exercice 2001 : 6,5 MF.

ARTICLE 2 Est décidé le lancement d’un appel d’offres ouvert pour la réalisation des travaux, sur la base du dossier technique ci-annexé.

ARTICLE 3 Monsieur le Maire ou son représentant est habilité à signer le marché qui résultera de l’avis d’appel public à la concurrence ainsi que tout marché négocié consécutif à la décision de la Commission des Marchés de déclarer l’appel d’offres infructueux et de la relancer sous la forme négociée.

ARTICLE 4 Monsieur le Maire ou son représentant est habilité à signer le constat de conversion en Euro.

ARTICLE 5 La totalité de la dépense demeure à la charge de la Ville.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR L'ADJOINT DÉLÉGUÉ À LA VOIRIE, À L'ECLAIRAGE, À LA CIRCULATION, AU STATIONNEMENT, AU CONTRí”LE DU STATIONNEMENT, À MARSEILLE PARC AUTO ET À "ALLO MAIRIE"

Signé : Maurice TALAZAC

Le Conseiller rapporteur de la Commission ENVIRONNEMENT, HABITAT ET CADRE DE VIE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN