D0280-00/0296/EUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 28 Avril 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents membres.

00/0296/EUGE

SECRETARIAT GENERAL – PLAN MARSEILLE EMPLOI – Subvention de la Ville de Marseille à l'association ACT EMPLOI.

00-2880-PME

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l'Economie, à l'Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d'Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

La Ville de Marseille, dans le cadre du Plan Marseille-Emploi et de son engagement à lutter contre le chômage, soutient les associations qui oeuvrent en faveur de l’emploi.

A cet égard, l’association ACT EMPLOI intervient dans ce domaine de façon innovante au travers d’un Journal qui est l’interface entre les demandeurs d’emploi et les entreprises.

En 1999, ce mensuel a permis la diffusion de 1 400 candidatures de demandeurs d’emploi. Ce document regroupant des demandes d’emploi structurées et classées, est envoyé mensuellement à plus de 10 000 chefs d’entreprise dans les Bouches-du-Rhône.

Aujourd’hui, 70% des personnes ayant diffusé leur curriculum vitae dans le Journal ACT EMPLOI ont été contactées par des recruteurs en vue d’entretiens d’embauche et parmi celles-ci, 45% ont trouvé un emploi.

L’association ACT EMPLOI répond bien à un besoin de mise en relation directe de l’offre et de la demande dans ce domaine.

Aussi des partenariats et des actions se mettent en place avec de nombreux acteurs de l’emploi, dont notamment l’ANPE, le PLIE, la Mission Locale, et des associations telles que l’ANDCP (Association Nationale des Directeurs et de Cadres de Personnels), l’AFIJ (Association pour Faciliter l’Insertion des Jeunes), l’APEC (Association pour l’Emploi des Cadres).

Ainsi, l’ANPE renforce son aide en direction des jeunes diplômés. Pour cela, elle finance la parution de leur curriculum vitae dans le Journal, considéré comme un outil complémentaire à leur demande d’emploi. Et tous les mois, une quinzaine de curriculum vitae émanant des clubs de jeunes diplômés de l’ANPE sont publiés.

Cette année, l’objectif de l’association est d’ouvrir ces pages à un plus large public.

Dans cette optique, elle mettra en place une opération spéciale « Emploi 2000 » qui se déroulera sur une période de trois mois.

Dans le même temps, l’association ouvrira ses pages à un public moins qualifié, qui n’est pas utilisateur actuellement de cet outil.

publics.

Cette expérience s’appuiera sur le partenariat avec les structures d’accueil de ces

Le but est de diffuser à grande échelle les candidatures, d’augmenter la distribution du

Journal et de baisser le coût de participation des usagers, demandeurs d’emploi.

En collaboration avec l’Union Patronale des Bouches-du-Rhône, l’association joindra le Journal ACT EMPLOI à la publication que l’Union diffuse à 15 000 abonnés mensuels, ce qui portera à 25 000 les chefs d’entreprise destinataires d’ACT EMPLOI.

Le budget prévisionnel d’un montant de 842 000 F se répartit comme suit :

  • Sponsors entreprises privées 200 000 F,

  • Cotisations/Prestations 228 000 F,

  • Département 13 120 000 F,

  • Ville de Marseille 50 000 F,

  • Région PACA 150 000 F,

  • CNASEA (Emploi Jeune) 94 000 F.

    Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

    VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

    DELIBERE

    ARTICLE 1 Est attribuée une subvention de 50 000 F à l’association ACT EMPLOI.

    ARTICLE 2 La dépense correspondante est inscrite au Budget Primitif 2000 Nature 6574 Fonction 90.

    ARTICLE 3 Pour obtenir le paiement de cette subvention, le bénéficiaire devra être en règle avec la Ville de Marseille en ce qui concerne les impôts, taxes et toutes sommes dont il serait redevable.

    Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

    MONSIEUR LE PREMIER ADJOINT DÉLÉGUÉ À L'ECONOMIE, À L'EMPLOI, À LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITÉS, AUX TECHNOPí”LES ET À EUROMÉDITERRANÉE

    Signé : Renaud MUSELIER

    Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

    Cette proposition mise aux voix est adoptée.

    Certifié conforme

    LE MAIRE DE MARSEILLE

    SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

    Jean-Claude GAUDINMonsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l'Economie, à l'Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d'Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

    La Ville de Marseille, dans le cadre du Plan Marseille-Emploi et de son engagement à lutter contre le chômage, soutient les associations qui oeuvrent en faveur de l’emploi.

    A cet égard, l’association ACT EMPLOI intervient dans ce domaine de façon innovante au travers d’un Journal qui est l’interface entre les demandeurs d’emploi et les entreprises.

    En 1999, ce mensuel a permis la diffusion de 1 400 candidatures de demandeurs d’emploi. Ce document regroupant des demandes d’emploi structurées et classées, est envoyé mensuellement à plus de 10 000 chefs d’entreprise dans les Bouches-du-Rhône.

    Aujourd’hui, 70% des personnes ayant diffusé leur curriculum vitae dans le Journal ACT EMPLOI ont été contactées par des recruteurs en vue d’entretiens d’embauche et parmi celles-ci, 45% ont trouvé un emploi.

    L’association ACT EMPLOI répond bien à un besoin de mise en relation directe de l’offre et de la demande dans ce domaine.

    Aussi des partenariats et des actions se mettent en place avec de nombreux acteurs de l’emploi, dont notamment l’ANPE, le PLIE, la Mission Locale, et des associations telles que l’ANDCP (Association Nationale des Directeurs et de Cadres de Personnels), l’AFIJ (Association pour Faciliter l’Insertion des Jeunes), l’APEC (Association pour l’Emploi des Cadres).

    Ainsi, l’ANPE renforce son aide en direction des jeunes diplômés. Pour cela, elle finance la parution de leur curriculum vitae dans le Journal, considéré comme un outil complémentaire à leur demande d’emploi. Et tous les mois, une quinzaine de curriculum vitae émanant des clubs de jeunes diplômés de l’ANPE sont publiés.

    Cette année, l’objectif de l’association est d’ouvrir ces pages à un plus large public.

    Dans cette optique, elle mettra en place une opération spéciale « Emploi 2000 » qui se déroulera sur une période de trois mois.

    Dans le même temps, l’association ouvrira ses pages à un public moins qualifié, qui n’est pas utilisateur actuellement de cet outil.

    Cette expérience s’appuiera sur le partenariat avec les structures d’accueil de ces

    publics.

    Le but est de diffuser à grande échelle les candidatures, d’augmenter la distribution du

    Journal et de baisser le coût de participation des usagers, demandeurs d’emploi.

    En collaboration avec l’Union Patronale des Bouches-du-Rhône, l’association joindra le Journal ACT EMPLOI à la publication que l’Union diffuse à 15 000 abonnés mensuels, ce qui portera à 25 000 les chefs d’entreprise destinataires d’ACT EMPLOI.

    Le budget prévisionnel d’un montant de 842 000 F se répartit comme suit :

  • Sponsors entreprises privées 200 000 F,

  • Cotisations/Prestations 228 000 F,

  • Département 13 120 000 F,

  • Ville de Marseille 50 000 F,

  • Région PACA 150 000 F,

  • CNASEA (Emploi Jeune) 94 000 F.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est attribuée une subvention de 50 000 F à l’association ACT EMPLOI.

ARTICLE 2 La dépense correspondante est inscrite au Budget Primitif 2000 Nature 6574 Fonction 90.

ARTICLE 3 Pour obtenir le paiement de cette subvention, le bénéficiaire devra être en règle avec la Ville de Marseille en ce qui concerne les impôts, taxes et toutes sommes dont il serait redevable.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE PREMIER ADJOINT DÉLÉGUÉ À L'ECONOMIE, À L'EMPLOI, À LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITÉS, AUX TECHNOPí”LES ET À EUROMÉDITERRANÉE

Signé : Renaud MUSELIER

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN