D025T-00/0258/EUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 27 Mars 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 86 membres.

00/0258/EUGE

DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES – DIRECTION DES ETUDES ET GRANDS

TRAVAUX – Corniche Kennedy – Travaux d'étanchéí¯té et de réparation de génie civil – Phase 2 – Approbation de l'augmentation de l'autorisation de programme – Lancement des appels d'offres ouverts pour la réalisation des travaux.

00-2801-EGT

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur l'Adjoint délégué aux Grands Projets d'Urbanisme, au Schéma Directeur de l'Aménagement Urbain (SDAU), à la Concertation et au Suivi du POS et à l'Agence d'Urbanisme de Marseille (AGAM), soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Exposés aux embruns marins, dans un site urbain soumis aux agressions de la pollution atmosphérique, les ouvrages en béton de la Corniche Kennedy et plus particulièrement l’encorbellement du soutènement, présentent une corrosion quasi générale des armatures, principale cause de détérioration du béton armé.

Cette corrosion est irréversible et en phase finale de propagation. Des travaux, par tranches successives d’un montant trop limité par rapport à la gravité de l’état général des ouvrages, ont été entrepris depuis 1993.

Le danger immédiat que représente la chute de blocs de béton vis à vis des usagers du bord de mer, la pérennité des ouvrages étant en cause à moyen ou long terme, il convient de mettre rapidement tout en oeuvre pour optimiser l’efficacité de travaux de préservation des ouvrages en béton.

C’est la raison pour laquelle, par délibération n° 99/0073/EUGE du 1er Février 1999, a été approuvée l’opération travaux d’étanchéité et de réparation de génie civil de la promenade Corniche Kennedy estimée à 30 MF. T.T.C.

Les travaux correspondant au traitement de l’Anse du Prophète (Phase 1) ont démarré en Janvier 2000 et doivent se terminer en Juin 2000.

Afin d’assurer la continuité de l’opération qui consiste d’une part, à la réhabilitation de l’ensemble de la Corniche Kennedy, du Palm Beach au Marégraphe et d’autre part, à la mise en sécurité de la bordure maritime de l’ouvrage, il est proposé de soumettre à notre approbation une autorisation de programme supplémentaire de 23,5 MF, permettant ainsi de porter à 30 MF l’autorisation de programme de 6,5 MF votée précédemment pour assurer le lancement de la première phase.

Un nouveau phasage a été établi afin de réduire le nombre d’interventions, pour limiter au minimum les nuisances sur cette artère et permettre de traiter le plus rapidement possible les sous-faces des encorbellements en béton, en vue de supprimer le risque existant.

A cette fin, il est prévu de mener à bien l’étanchéité de la corniche ainsi que les réparations en béton projeté suivant un planning s’étalant de 2000 à 2002.

Les opérations se dérouleront en plusieurs phases :

  • Phase 1- (en cours) Anse du Prophète,

  • Phase 2- du Marégraphe à la jonction avec l’Anse du Prophète,

  • Phase 3- de la fin de l’Anse du Prophète jusqu’au Palm Beach.

Il est ainsi proposé de lancer les appels d’offres correspondants aux différentes phases sur la base du dossier technique ci-joint.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS

VU LA DÉLIBÉRATION N° 99/0073/EUGE DU 1ER FÉVRIER 1999 OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est approuvée l’augmentation de l’autorisation de programme pour un montant de 23,5 MF correspondant à la poursuite de l’opération « Mise en sécurité de la Corniche Kennedy » selon l’échéancier suivant :

– 2000 : 1 M.F,

– Suivants : 22,5 M.F,

ce qui porte l’autorisation de programme globale à 30 MF.

ARTICLE 2 Le coût de la dépense est à la charge de la Ville.

ARTICLE 3 Est approuvé le lancement des appels d’offres ouverts correspondants, conformément aux articles 296 à 298 du Code des Marchés Publics, sur la base du dossier technique joint en annexe.

ARTICLE 4 Monsieur le Maire ou son représentant est habilité à signer les marchés qui résulteront des appels à concurrence ainsi que tous marchés négociés consécutifs à la décision de la Commission des Marchés de déclarer les appels d’offres infructueux et de les relancer sous la forme négociée.

ARTICLE 5 Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer les constats résultant de la conversion des prix des marchés en Euros.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR L'ADJOINT DÉLÉGUÉ AUX GRANDS PROJETS D'URBANISME, AU SCHÉMA DIRECTEUR DE L'AMÉNAGEMENT URBAIN (SDAU), À LA CONCERTATION ET AU SUIVI DU POS ET À L'AGENCE D'URBANISME DE MARSEILLE (AGAM)

Signé : Claude VALLETTE

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN