D01V9-00/0064/CESS

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 31 Janvier 2000

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 88 membres.

00/0064/CESS

DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES CULTURELLES – ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX-

ARTS DE MARSEILLE – Attribution de bourses aux artistes résidents de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille.

99-2421-ESBAM

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Conseiller délégué aux Musées et aux Monuments Historiques, au Muséum et à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Par délibération n°95/533/EC du 19 mai 1995, la Ville de Marseille a institué le principe du versement de bourses annuelles destinées à des artistes en résidence, afin de soutenir des projets pédagogiques dans le cadre du programme dit "Villa Luminy".

Parmi ces projets, il a été envisagé de proposer à des artistes de séjourner de façon permanente, quelques semaines, à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts, afin de permettre aux étudiants d'approcher ainsi, sur un mode complémentaire de celui de l'enseignement classique, la création artistique.

En échange d'une bourse d'un montant calculé sur la base de 10 000 F (dix mille Francs soit 1 524.49 Euros) mensuels, les artistes sont invités à faire partager à ces étudiants leur approche théorique et leur activité créative, de façon très quotidienne et concrète.

Il est fait appel à des artistes de réputation nationale ou internationale, plasticiens et théoriciens, dont il apparaît que la démarche et la pratique personnelles s'inscrivent dans le projet pédagogique général de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts. Ils se consacrent principalement aux étudiants de Post-Diplôme, dont le cycle est défini comme une période de recherche et de réflexion de haut niveau, mais sont aussi amenés à assurer des interventions auprès d'autres groupes d'étudiants, en fonction de leur spécialité.

Chaque artiste séjournerait de une à douze semaines à Luminy, sur la base d'une bourse mensuelle de 10 000 F.

L'artiste auquel il serait fait appel au cours du premier trimestre 2000, et durant douze semaines serait Monsieur Jean-Pierre BERTRAND, plasticien.

Le montant total de cette bourse soit 25 000 F (vingt cinq mille Francs soit 3 811.23 Euros), sera imputé sur les crédits prévus au Budget Primitif 2000, nature 6714 – fonction 23.

00/0064/CESS

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est envisagée l'intervention de Monsieur Jean-Pierre BERTRAND, plasticien, à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille.

Le régisseur est habilité à procéder au paiement de cette bourse.

ARTICLE 2 La dépense totale correspondante pour 2000, évaluée à 25 000 F (vingt cinq mille Francs soit 3 811.23 Euros) sera imputée sur les crédits prévus au Budget Primitf 2000, nature 6714 – fonction 23.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

MONSIEUR LE CONSEILLER DÉLÉGUÉ AUX MUSÉES ET AUX MONUMENTS HISTORIQUES, AU MUSÉUM ET À L'ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE MARSEILLE

Signé : Roger LUCCIONI

Le Conseiller rapporteur de la Commission CULTURE, EDUCATION, SOLIDARITE ET SPORTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN