D01D5-99/0789/EUGE

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 4 Octobre 1999

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 91 membres.

99/0789/EUGE

SECRETARIAT GENERAL – PLAN MARSEILLE EMPLOI – Subvention à l'Association pour Faciliter l'Insertion Professionnelle des Jeunes diplômés (AFIJ).

99-1769-PME

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur le Premier Adjoint délégué à l’Economie, à l’Emploi, à la Formation Professionnelle, aux Zones d’Activités, aux Technopôles et à Euroméditerranée, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

L’Association pour Faciliter l’Insertion Professionnelle des Jeunes Diplômés, créée à l’initiative du monde étudiant, poursuit son action en direction des jeunes diplômés qui n’ont pas encore réussi leur entrée dans un premier emploi.

Subventionnée par le Ministère de l’Education Nationale, et par celui de l’Emploi et la Solidarité, par le Conseil Régional, le Conseil Général, la Ville de Marseille et Marseille Provence Métropole, elle met à la disposition des étudiants de nombreux services dans le domaine de l’emploi, la formation et l’insertion professionnelle.

En 1998, l’AFIJ a reçu près de 18 500 jeunes dont 6 500 ont adhéré à l’association.

Elle développe aussi un partenariat avec les entreprises qui la sollicitent pour leur recrutement. A ce titre, elle organise le 3 novembre 1999, une journée recrutement avec une trentaine d’entreprises à « Interface la Canebière ».

Dans le cadre de l’action spécifique « Jeunes Diplômés des Quartiers en Difficulté » qu’elle a mis en place en partenariat avec la Mission Locale, l’AFIJ recrute deux « Emploi-Jeunes ».

L’objectif de cette action est de faciliter l’accès au premier emploi des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ou des jeunes en rupture de cursus, en leur permettant de mieux appréhender et découvrir le monde du travail.

Enfin, pour compléter ses actions en faveur des jeunes diplômés, l’AFIJ souhaite mettre en place une interface entre les jeunes et les professionnels.

Cette action passe par la mobilisation de professionnels en activité (avec lesquels l’AFIJ est déjà en contact pour ses prestations collectives) pour un nouveau type d’intervention.

La formule que l’AFIJ se propose de mettre en place est inspirée du parrainage mais elle en constitue une variante dans la mesure oí¹ le public jeune à suivre est un public diplômé donc à priori plus autonome. L’AFIJ envisage d’exploiter l’expertise de professionnels et notamment leur connaissance du monde du travail. Ces professionnels sont donc nommés « experts ».

Pour 1999, le budget prévisionnel de l’AFIJ s’établit, et est financé comme suit :

– Etat 300 000 F

  • Région 305 000 F

  • Département 180 000 F

  • Ville 30 000 F

– FAS 160 000 F

– DSU 120 000 F

soit au total 10 950 000 F

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Une subvention de 30 000 F est attribuée à l’Association pour Faciliter l’Insertion des Jeunes Diplômés (AFIJ) pour le fonctionnement de son antenne à Marseille.

ARTICLE 2 La dépense correspondante est inscrite au Budget Primitif 1999 Nature 6574 Fonction 90.

ARTICLE 3 Pour obtenir le paiement de cette subvention, le bénéficiaire devra être en règle avec la Ville de Marseille en ce qui concerne les impôts, taxes et toutes sommes dont il sera éventuellement redeable.

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal LE PREMIER ADJOINT DELEGUE A

L'ECONOMIE, A L'EMPLOI, A LA FORMATION PROFESSIONNELLE, AUX ZONES D'ACTIVITES, AUX TECHNOPOLES ET A EUROMEDITERRANEE

Signé : Renaud MUSELIER

Le Conseiller rapporteur de la Commission ECONOMIE, URBANISME ET GRANDS EQUIPEMENTS demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN