D0151-99/0630/FAG

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 19 Juillet 1999

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 79 membres.

99/0630/FAG

DIRECTION GENERALE DES SERVICES A LA POPULATION – DIRECTION DES OPERATIONS

FUNERAIRES – Convention entre la Ville de Marseille et la Clinique Bonneveine en vue de l'incinération de pièces anatomiques.

99-1477-DOF

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition de Monsieur l'Adjoint délégué aux Opérations Funéraires et aux Cimetières, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Les dispositions réglementaires actuellement en vigueur, dont l'arrêté de Monsieur le Premier Ministre en date du 23 août 1989 et la circulaire du 26 juillet 1991, font obligation aux établissements d'hospitalisation publics ou privés de faire procéder à l'incinération des pièces anatomiques provenant des blocs opératoires, par des installations de crémation agréées et répondant particulièrement aux normes techniques édictées par les décrets n° 94-1117 du 20 décembre 1994 et n° 97/1048 du 6 novembre 1997.

La Ville de Marseille est en mesure de répondre, grâce à ses installations crématoires, à ces nécessités, raison pour laquelle la Clinique Bonneveine a sollicité la Direction des Opérations Funéraires en vue d'instaurer une collaboration institutionnelle avec la Ville pour qu'elle puisse éliminer, dans des conditions répondant aux normes légales et réglementaires, les pièces anatomiques résultant des interventions chirurgicales pratiquées dans ses blocs opératoires.

Cette crémation sera faite, dans un premier temps, dans le crématorium du cimetière

Saint-Pierre.

Ultérieurement, sera aménagé au cimetière Saint-Pierre un four industriel pour la

réalisation duquel un appel d'offres est actuellement en cours.

Cette nouvelle installation permettra de multiplier la capacité d'intervention dans le domaine de la crémation des pièces anatomiques et de répondre plus largement aux besoins qui ne cesseront, très certainement, de s'amplifier du fait qu'un nombre important d'établissements hospitaliers du département ne disposera plus d'incinérateur répondant aux normes imposées par les textes.

Dans un tel contexte, il est donc apparu opportun de répondre aux attentes de la Clinique Bonneveine et de conclure, à cet effet, une convention réglant l'intégralité des rapports entre cet établissement hospitalier et la Ville de Marseille.

99/0630/FAG

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES VU LE CODE DES COMMUNES

VU L'ARRETE DU PREMIER MINISTRE EN DATE DU 23 AOUT 1989 VU LE DECRET N° 94-1117 DU 20 DECEMBRE 1994

VU LE DECRET N° 97-1048 DU 6 NOVEMBRE 1997 OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE 1 Est adoptée la convention conclue entre la Ville de Marseille et la Clinique Bonneveine instaurant une collaboration permettant l'incinération, dans les installations crématoires du cimetière Saint-Pierre, des pièces anatomiques provenant des interventions chirurgicales pratiquées dans les blocs opératoires de la Clinique Bonneveine.

ARTICLE 2 Est adopté le tarif de 400 F au titre de redevance pour la crémation d'une pièce anatomique.

ARTICLE 3 Monsieur le Maire ou son représentant est autorisé à signer ladite convention.

ARTICLE 4 La recette qui résultera de l'exécution de cette convention sera constatée à la Section Fonctionnement du budget de l'exercice 1999 et des exercices ultérieurs, nature 70-312 fonction 026, « Redevances et Taxes Funéraires ».

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

L'ADJOINT DELEGUE AUX OPERATIONS FUNERAIRES ET AUX CIMETIERES

Signé : Jean-Marc BENZI

Le Conseiller rapporteur de la Commission FINANCES ET ADMINISTRATION GENERALE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN