D00YQ-99/0388/FAG

VILLE DE

MARSEILLE

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DES

BOUCHES-DU-RHONE

EXTRAIT DES REGISTRES DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 31 Mai 1999

PRESIDENCE DE MONSIEUR Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône. L’Assemblée formée, Monsieur le Maire a ouvert la séance à laquelle ont été présents 89 membres.

99/0388/FAG

DIRECTION GENERALE DES SERVICES FINANCIERS – OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRES –

Budget Primitif 1999.

99-1250-DGSF

– o –

Monsieur le Maire, sur la proposition conjointe de Monsieur l’Adjoint délégué au Budget, aux Finances, au Contrôle de Gestion et à la Prospective et de Madame l’Adjoint délégué au Tourisme, aux Congrès et aux Fêtes, soumet au Conseil Municipal le rapport suivant :

Conformément aux dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, le Conseil Municipal doit, par délibération, approuver le budget et les comptes de l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille.

Le Comité Directeur de l’Office, qui comprend des représentants de la Ville, a adopté en sa séance du 16 Décembre 1998, le Budget Primitif 1999.

Ce document est établi conformément aux dispositions de l'instruction M 4 du 29 juillet 1988 sur la comptabilité des Services Locaux à caractère industriel et commercial dont relèvent les statuts de l'Office. Il fait apparaître pour l'exercice concerné les prévisions ci-après :

DEPENSES

RECETTES

INVESTISSEMENT

450 000,00

450 000,00

FONCTIONNEMENT

15 336 000,00

15 336 000,00

Avant de présenter le programme d'actions pour 1999 et d'analyser les différents postes budgétaires du point de vue de leur évolution par rapport à l'exercice précédent, il convient de constater l'augmentation d'activités de l'Office, liée notamment à une fréquentation en plein essor.

En effet, celle-ci a progressé de 69% entre 1995 et 1998 et de 30,4% entre 1997 et 1998. Dans cette dernière période, la fréquentation des touristes étrangers progresse de 45% (dont 60% de ressortissants européens). L'impact de la Coupe du Monde dans la fréquentation 1998 ne représente que 14,5% mais, les Pays- Bas et la Norvège qui ont joué à Marseille, ont été très générateurs de visites et séjours de leurs compatriotes dans le trimestre qui a suivi cet événement sportif.

Hors Coupe du Monde, l'Office constate un net accroissement de ses activités (nombre de visiteurs, doublement des escales de croisières).

I – PROGRAMME D'ACTIONS :

Les objectifs pour l'exercice 1999 se déclinent en divers volets ciblés vers l'accueil ou

vers la promotion.

L'accueil.

actions :

Accueillir à Marseille un nombre croissant de touristes en s'appuyant sur diverses

  • organiser dans le cadre des manifestations du 26ème Centenaire une visite guidée

    spéciale et mettre en place un Pass,

    • générer 150 000 journées congressistes d'ici 2001,

    • participer à l'essor des croisières par un accueil de qualité,

    • mettre en oeuvre les actions du plan "plongée",

    • organiser l'accueil de 300 000 visiteurs par an dans des conditions optimales. La promotion.

      Développer divers thèmes touristiques afin de promouvoir la Ville :

    • le tourisme culturel dans le cadre des festivités du 26ème Centenaire par diverses opérations de communication et édition du guide Gallimard "Aller Retour Marseille" financé à hauteur de 200 000 F avec participation de 50% de la Ville.

    • le tourisme industriel,

    • le tourisme sportif terrestre,

    • le tourisme de découverte de la Région qui permettra de positionner Marseille comme lieu de séjour prolongé.

      Participer à des opérations ponctuelles telles que l'achat de 80 parasols pour les pêcheurs du Vieux-Port pour un montant estimé de 200 000 F reversé par la Ville, ou l'anniversaire de l'Automobile Club de Marseille Provence.

      Adhérer au Club de la Croisière, publier des insertions dans le magazine "Magique France" de la Maison de la France à Montréal, figurer dans l'annuaire des Journalistes du Tourisme.

      Deux opérations se dégagent comme prioritaires dans la stratégie mise en place :

    • L'opération Marseille et la Provence à New-York,

    • L'opération du 26ème Centenaire de Marseille. II – BUDGET DE L'OFFICE POUR 1999 :

      Il est en augmentation de 9,93% par rapport au budget initialement voté en 1998. Sa caractéristique est de solder définitivement le déficit de l'exposition Cosquer et celui de l'exercice 1998.

      A – La section de fonctionnement :

      Les dépenses.

      Leur montant soit 15 336 000 F est en hausse de 9,93% par rapport à l'exercice précédent. Elles sont constatées aux comptes ci-après :

    • Achats 212 000 F contre 270 000 F en 1998 soit – 27,35%, baisse due à la fermeture de l'exposition Cosquer et à la non reconduction de petits travaux effectués en 1998 à l'article 6063.

    • Services extérieurs 788 000 F contre 840 000 F en 1998 soit – 6,60% provenant pour l'essentiel des postes de loyers et charges locatives liés à la résiliation du bail de l'exposition Cosquer.

    • Autres services extérieurs 3 853 400 F contre 2 965 000 F en 1998 soit +29,96%. Cette hausse résulte de l'imputation dans divers articles de ce chapitre des frais inhérents aux opérations phares de 1999 (New-York, 26ème Centenaire et parasols des pêcheurs du Vieux-Port.)

    • Impôts et taxes 700 000 F contre 424 000 F en 1998. Hausse de 65,1% essentiellement imputée à l'article 6311, taxe sur les salaires, en corrélation avec l'augmentation du chapitre 64.

    • Charges de personnel 9 200 000 F contre 8 640 184 F en 1998 soit une hausse de 6,48% correspondant au réajustement par rapport aux dépenses de l'ensemble de l'exercice 1998 corrigées des frais liés à la Coupe du Monde et tenant compte des frais liés aux opérations spécifiques 1999.

    • Redevances pour concessions, brevets, licences et marques : 2 600 F, inchangées par rapport à l'exercice précédent.

    • Charges exceptionnelles 130 000 F contre 360 400 F en 1998, soit une diminution de 230 400 F due au poste "charges d'exploitation" qui passe de 350 000 F à 0 F et à l'augmentation de l'article 6712 passant de 1 000 F à 120 000 F.

    • Dotation aux amortissements 450 000 F contre 448 815 F en 1998.

      Les recettes.

      Elles s'élèvent également à 15 336 000 F.

      Elles sont inscrites à hauteur de 13 456 000 F au chapitre des subventions.

      La principale subvention versée par la Ville est prévue pour un montant de 12 910 000F, une subvention du Conseil Général est attendue pour 400 000 F ainsi qu'une subvention de la DRAC pour 46 000 F. La différence de 100 000 F correspond à un report antérieur de l'opération Gallimard "Guide aller et retour Marseille".

      Les autres produits sont prévus pour 1 880 000 F.

    • Vente de produits finis et intermédiaires correspondant aux ventes de produits locaux à la boutique. Ce poste diminue de 61,79%.

    • Prestations de service correspondant aux visites guidées. Il baisse également de

      46,31%.

      Ces deux derniers articles étaient élevés lors de l'exercice précédent en liaison avec

      les bénéfices de la Coupe du Monde.

    • Produits divers de gestion courante : 705 000 F. Cette somme représente la recette des locations de spectacles par l'intermédiaire de Billetel.

Autres produits exceptionnels : 75 000 F (remboursements divers sur indemnités maladies ou sinistres).

B La section d'investissement:

Les dépenses :

Elles s'élèvent à 450 000 F et sont sensiblement égales à celles de l'exercice précédent (448 815,89 F). Elles correspondent à la réalisation d'aménagements et à l'acquisition de matériel ou de mobilier.

Les recettes :

Elles sont constituées par l'amortissement des aménagements, matériel et mobilier compris précédemment.

Les représentants de la Ville, membres du Comité Directeur de l'Office, ayant voté ce document lors de la séance du 16 décembre 1998, nous proposons au Conseil Municipal de bien vouloir approuver le budget prévisionnel 1999.

Telles sont les raisons qui nous incitent à proposer au Conseil Municipal de prendre la délibération ci-après :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE MARSEILLE

VU LE CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES OUI LE RAPPORT CI-DESSUS

DELIBERE

ARTICLE UNIQUE Est approuvé le budget 1999 de l'Office de Tourisme et des Congrès de Marseille, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 15 786 000 F (quinze millions sept cent quatre vingt six mille francs).

Vu et présenté pour son enrôlement à une séance du Conseil Municipal

L'ADJOINT DELEGUE AU BUDGET, AUX FINANCES, AU CONTROLE DE GESTION ET A LA PROSPECTIVE

Signé : Jean-Louis TOURRET

L'ADJOINT DELEGUE AU TOURISME, AUX CONGRES ET AUX FETES

Signé : Dominique VLASTO

Le Conseiller rapporteur de la Commission FINANCES ET ADMINISTRATION GENERALE demande au Conseil Municipal d'accepter les conclusions sus-exposées et de les convertir en délibération.

Cette proposition mise aux voix est adoptée.

Certifié conforme

LE MAIRE DE MARSEILLE

SENATEUR DES BOUCHES-DU-RHONE

Jean-Claude GAUDIN